Climat – Environnement

Le succès d'un détecteur de radon grand public conçu dans le Limousin

Par Solène De Larquier, France Bleu Limousin dimanche 25 décembre 2016 à 18:00

Ce moniteur de la société Algade est le premier appareil de détection de radon grand public fabriqué en France
Ce moniteur de la société Algade est le premier appareil de détection de radon grand public fabriqué en France - Roselyne Ameon

L'entreprise Algade, basée à Bessines-sur-Gartempe, a lancé un moniteur grand public pour mesurer en temps réel le taux de radon dans les habitats. Cette innovation, entièrement imaginée et produite dans le Limousin, connaît déjà un beau succès en France et à l'étranger.

Commercialiser un moniteur à bas coût pour mesurer en temps réel le taux de radon dans les habitats ? C'est le pari de l'entreprise Algade, basée à Bessines-sur-Gartempe. Spécialisée depuis 23 ans dans la détection de ce gaz radioactif, la société vient de se lancer sur un nouveau secteur du marché : des produits accessibles au grand public. Ce type de moniteur existe déjà mais seulement à l'étranger.

Des produits tournés vers le grand public

Jusqu'à présent, Algade se concentrait sur les produits haut de gamme destinés aux contrôles réglementaires réalisés par les institutions. Des outils coûtant plusieurs milliers d'euros. Roselyne Ameon, directrice de la société, a néanmoins remarqué une forte demande pour un autre type d'appareils :

"L'idée nous est venue à travers l'ensemble de nos clients, notamment les pouvoirs publics (mairies, écoles) qui nous ont demandé comment visualiser en temps réel le taux de radon dans une pièce donnée pour pouvoir montrer aux élus comment le risque est géré ou rassurer les parent d'élèves."

Le contrôle réglementaire se fait actuellement avec des dosimètres qu'il faut laisser plusieurs mois dans les pièces. A l'issue de ce mesurage, les propriétaires conservent seulement un ordre de grandeur de la concentration en radon. La société a donc créé deux moniteurs. Un premier est prévu pour le grand public à 199 euros. Ces appareils "tiennent dans la main et sont très simples d'utilisation" comme l'explique Edouard Chardat, responsable technique du pôle instrumentation où 12 personnes se consacrent à la création des moniteurs. Un smiley sourit lorsque le taux de concentration de radon est en dessous du niveau réglementaire et devient triste lorsque le seuil est trop élevé. Le second appareil, à près de 400 euros, est destiné aux institutions. Il permet notamment de voir l'évolution du taux de radon.

Une réussite en France et à l'étranger

Lancés en septembre, la centaine d'unités produite par l'entreprise a été écoulée dans toute la France. Algade fait désormais face à une forte demande. Le rythme de production sera donc étendu à 2 500 unités dès début 2017. Mais le succès n'est pas seulement au rendez-vous en France comme le souligne la directrice :

"Nous avons été contactés par des pays européens comme l'Italie et la Norvège, avec lesquels nous travaillons déjà sur les appareils haut de gamme. Ils sont intéressés pour produire nos moniteurs grand public dans leurs pays."

Rayonnement sur l'emploi en Limousin

Roselyne Ameon est fière de son implantation locale : "C'est un produit entièrement imaginé et produit dans le Limousin". La société compte une soixantaine de personnes mais suite au succès de ses appareils, Algade s'est associée à plusieurs partenaires limousins pour augmenter la cadence. Elle s'est notamment tournée vers l''Association pour la Promotion Sociale des Aveugles et Autres Handicapés (APSAH) pour faire travailler des personnes en situation de handicap sur le montage final. "Nous croyons à ce projet et sa réussite permet en plus à des personnes de venir vers l'emploi", conclut la directrice.