Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : L'actu de la mer

Algues vertes : le maire d'Hillion favorable "au ramassage en mer pour en finir avec le problème sanitaire"

-
Par , France Bleu Armorique, France Bleu Breizh Izel
Hillion, France

Le maire d'Hillion s'explique après sa décision de fermer 4 plages sur 6 dans sa commune. La raison est d'abord technique : les engins ne peuvent plus ramasser les algues partout. Mickaël Cosson souhaite que le mode de ramassage évolue.

Mickaël Cosson avec l'un de ses arrêtés en main
Mickaël Cosson avec l'un de ses arrêtés en main © Radio France - Johan Moison

Comme nous vous le révélions ce matin sur Francebleu.fr et France bleu Armorique, le maire d'Hillion a décidé de fermer 4 plages sur 6 dans sa commune "pour risque sanitaire". En raison notamment de "l’impossibilité technique de collecter les algues", peut-on lire sur les arrêtés. Du jamais vu!

Risque d'enlisement des engins de ramassage

Mikaël Cosson précise que les tracteurs et autres camions qui assurent normalement le ramassage des algues vertes ne peuvent plus aller sur les plages. Trop dangereux."Les engins risquent de s'enliser dans la couche d'algues et les sables mouvants", détaille le maire d'Hillion.

Faire évoluer le mode de ramassage pour ne plus avoir de problèmes sanitaires

Comme il n'y a plus de ramassage, les algues s'entassent pourrissent et deviennent dangereuses, c'est pour cela que Mikaël Cosson a décidé de prendre des arrêtés d'interdiction. "Le mode de ramassage n'a pas évolué ces dernières années, il faut réfléchir à un autre mode qui permettrait de ne plus avoir ce problème d'échouage d'algues dans des zones inaccessibles avec des engins. Le ramassage en mer doit-être étudié selon moi pour ne plus avoir de problèmes sanitaires".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess