Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Annonay, bientôt première ville en France à créer de l'électricité avec une canalisation d'eau potable

Une canalisation d'eau va bientôt produire de l'électricité à Annonay, en Ardèche. C'est une première en France, après Madrid, en Espagne, expérimentée sur un tuyau de la station de traitement de l'eau d'Annonay pour produire de l'électricité grâce au débit de l'eau.

La turbine sera installée d'ici la rentrée prochaine dans une canalisation de l'usine de traitement d'eau potable d'Annonay
La turbine sera installée d'ici la rentrée prochaine dans une canalisation de l'usine de traitement d'eau potable d'Annonay © Radio France - Charlotte Jousserand

Annonay, France

Après Madrid, la ville ardéchoise d'Annonay est la deuxième ville d'Europe qui va produire de l'électricité, d'ici quelques mois, grâce à une turbine sur une canalisation d'eau potable. L'idée est simple : utiliser le débit de l'eau et un relief avec du dénivelé pour fabriquer de l'électricité, mais cette idée est complexe à réaliser sur une canalisation d'eau. C'est pourtant ce qui est développé par l'entreprise lyonnaise Hydrowatt. Avec l'appui du groupe Saur et de Saint-Gobain PAM, elle teste une turbine adaptable et modulable sur différents types de canalisation.

Une mini centrale hydroélectrique de 2 mètres de long

La turbine, intégrée dans un tube d'environ 2 mètres de long, sera installée sur l'une des deux canalisations qui relie le barrage du Ternay à l'usine de traitement de l'eau d'Annonay. La mise en service est prévu d'ici septembre ou octobre prochain. L'objectif pour Pierre Bonicel, directeur de développement chez Hydrowatt c'est "d'utiliser la force hydraulique pour venir brancher sur ce réseau là une turbine, une sorte de petite dynamo, qui va fabriquer de l'électricité". Cette turbine ne changera rien au fonctionnement de l'usine de traitement de l'eau, assure Pierre Bonicel, la turbine ne modifiera ni le débit d'environ 300m3/heure, ni la capacité de traitement de la station.

Utiliser la force hydraulique pour créer une énergie propre et locale

La turbine est là pour utiliser une énergie qu'on laisse s'échapper d'ordinaire explique le directeur de développement d'Hydrowatt : "On ne fait qu'utiliser une énergie qui est dissipée aujourd'hui pour fabriquer l'électricité et fabriquer localement une énergie propre". Avec cette turbine, sorte de micro centrale hydroélectrique, la société Hydrowatt espère produire l'équivalent de 30% de l'électricité que consomme l'usine de traitement chaque année. Cette électricité produite sera vendue à Engie pour rentabiliser l'investissement dans la turbine qui s'élève à 150.000 euros.

Un investissement et des travaux pris en charge dans leur intégralité par Hydrowatt. La mairie d'Annonay, propriétaire de la canalisation, a juste donné son accord. Pour le maire d'Annonay, Olivier Dussopt, accepter cette expérimentation a plusieurs objectifs : "Nous sommes fiers que la Ville d'Annonay puissent montrer l'exemple puisqu'en autorisant simplement, sans investissement de la collectivité, l'utilisation de notre réseau de traitement de l'eau potable, on créé de l'électricité et ainsi on s'inscrit pleinement dans la transition énergétique".