Climat – Environnement

Après Irma, Saint-Martin et Saint-Barthélémy à nouveau en alerte à l’approche de l’ouragan José

Par Géraldine Marcon, France Bleu samedi 9 septembre 2017 à 10:54 Mis à jour le samedi 9 septembre 2017 à 15:47

Après Irma, Saint-Martin et Saint-Barthélémy se préparent à l'arrivée de l'ouragan José.
Après Irma, Saint-Martin et Saint-Barthélémy se préparent à l'arrivée de l'ouragan José. © Maxppp - Gerben Van Es

Quelques jours après le passage d’Irma qui a dévasté Saint-Martin et Saint-Barthélémy et alors que les secours commencent tout juste à arriver sur place, un nouvel ouragan est prévu sur les îles des Antilles. Les habitants sont appelés à se mettre à l’abri.

Après le passage d’Irma qui a fait 19 morts et dévasté Saint-Martin et Saint-Barthélémy, les Antilles sont à nouveau menacées par un ouragan, José. Classé en catégorie 4 avec des rafales de vents de 240 km/h, José devrait toucher les deux îles françaises en fin d’après-midi ce samedi. Alors que la plupart des infrastructures et des bâtiments ont été endommagés ou détruits sur place, les autorités françaises parent au plus pressé et se préparent au passage d'un nouvel ouragan en moins d’une semaine. La préfecture de région a demandé à tous les habitants "de regagner les abris les plus sûrs avant le passage du cyclone, et de s'éloigner des côtes et quartiers inondables".

Alerter la population

"Le risque le plus important pour la population actuellement, ce sont les pluies diluviennes qui vont apparaître, donc c'est un point important à regarder, pour étudier si les abris qui restent sont effectivement sûrs pour ce type de phénomène climatique" a indiqué le directeur de cabinet de la préfecture de Guadeloupe, Loïc Grosse. Pour les autorités, la difficulté c’est aussi de transmettre l’information à toute la population, "il faut qu'on puisse toucher tous les habitants, et vous savez qu'il n'y a pas de moyens de communications qui ont été rétablis" a expliqué la ministre des Outre-mer Annick Girardin. "Donc on utilisera les moyens que l'on a: des voitures avec des haut-parleurs, les forces qui passeront dans tous les quartiers pour demander aux gens de se protéger et de se rendre dans un certain nombre de bâtiments qui ont résisté à la tempête Irma."

Les consignes à l'approche de l’ouragan José dans les Antilles.  - Visactu
Les consignes à l'approche de l’ouragan José dans les Antilles. © Visactu -

Les évacuations suspendues

A la tombée de la nuit ce vendredi, 250 personnes, des femmes enceintes, des enfants de moins de deux ans et des malades essentiellement, avaient pu être évacués par avion de l’île de Saint-Martin. D'autres évacuations aériennes devraient pouvoir avoir lieu samedi avant la suspension des liaisons, mais des milliers d'habitants vont devoir regagner les abris. La population, déjà très éprouvée par le passage d'Irma, se prépare à subir de nouveaux dégâts.Les services de la préfecture de Saint-Barthélemy ont fait évaluer les habitats et les locaux publics, qui serviront d'abris pour les habitants. Neuf centres vont ouvrir dans les prochaines heures à Saint-Martin. Le préfet indique que _"600 militaires ou sapeurs-pompiers de la sécurité civile encadrent la population avec 400 gendarmes."
_

384 gendarmes sont présents à Saint-Martin et la préfecture a décidé samedi de mettre en place une restriction de la circulation des personnes, chaque nuit de 19h à 7h, jusqu'à mercredi prochain, afin de "prévenir l'arrivée de l'ouragan José" et de "réduire les risques humains et matériels", selon un communiqué.

  - Maxppp
© Maxppp -

A lire aussi :