Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Après la canicule, vigilance orange pour risque d'orages pour la Loire et la Haute-Loire

L'épisode de canicule du mois de juillet touche à sa fin pour la Loire et la Haute-Loire comme pour le reste de la France. Les deux départements restent en vigilance orange pour canicule, et le seront en plus vendredi après-midi pour risque d'orages.

© Radio France - Nicolas Peronnet

Ce vendredi matin, plus aucun département n'est en vigilance rouge canicule, preuve que l'épisode de fortes chaleurs de juillet se termine. Mais sur la carte vigilance de Météo France, il y a de l'orange pour la fin des fortes chaleurs et aussi pour risque d'orages. 31 départements sont concernés, dont la Loire et la Haute-Loire.

  - Aucun(e)
- Météo France

Risque de grêle "de gros diamètre"

La vigilance orange pour risque d'orages pour la Loire et la Haute-Loire est valable de 15h à 21h. Ces orages vont se développer "en cours d'après-midi sur le Massif Central", prévient Météo France, et ils vont "s'intensifier assez rapidement". Des rafales de vent pouvant dépasser les 100 km/h par endroits sont annoncées, de fortes précipitations ainsi que des chutes de grêle "de gros diamètre".

La bonne nouvelle, c'est que les températures vont commencer à baisser. Cela va  surtout se ressentir à partir de samedi. Selon Météo France, "les températures maximales baisseront alors d'une dizaine de degrés en moyenne, mettant fin à cet épisode de fortes chaleurs". 

Choix de la station

France Bleu