Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Après le deuxième mois de juillet le plus chaud en Sarthe depuis 1945, la canicule attendue pour vendredi

mardi 31 juillet 2018 à 19:55 Par Julie Le Duff, France Bleu Maine

Exceptionnellement chaud, exceptionnellement ensoleillé et très sec : juillet 2018 va rester dans les annales de Météo France en Sarthe. Le département n'en a pas fini avec la chaleur car un épisode de canicule devrait débuter ce vendredi.

En 2018, la Sarthe a connu son deuxième mois de juillet le plus chaud depuis 1945, année des premiers relevés de Météo France dans le département (illustration)
En 2018, la Sarthe a connu son deuxième mois de juillet le plus chaud depuis 1945, année des premiers relevés de Météo France dans le département (illustration) © Maxppp - Nicolas Vallauri PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

C'est tout simplement le deuxième mois de juillet le plus chaud qu'ait connu la Sarthe depuis que Météo France fait des relevés dans le département, autrement dit depuis 1945 : avec une température moyenne de 23°, juillet 2018 arrive derrière 2006 (24] de moyenne) et juste devant 1983, deux années qui ont marqué les mémoires en Sarthe. On est 3° au-dessus des normales, ce qui est important, confirme Mathieu Dauphin, prévisionniste à Météo France : "C'est beaucoup, et surtout, il a fait sans arrêt plus chaud que la normale, il n'y a que deux jours plus frais que la normale. C'est ce caractère durable aussi qui fait que ce mois de juillet est remarquable".

Pour autant, les records de température ne sont pas tombés : c'est le 26 juillet qu'il a fait le plus chaud cette année au Mans, avec 35°, loin des 37,3° relevés le 16 juillet 2015.

Cinquante heures de soleil en plus

Juillet 2018 figure aussi dans les années marquantes en termes d'ensoleillement : "On est dans les trois premiers mois de juillet les plus ensoleillés depuis 1991, qui est l'année de référence pour cette mesure", indique Mathieu Dauphin. "On se situe avec une anomalie positive d'une cinquantaine d'heures, sachant que la normale au Mans pour l'ensoleillement, c'est 227 heures et 24 minutes précisément". 

Moins de pluie que la normale, mais pas de record de sécheresse

Il n'a plu que cinq jours en Sarthe en juillet, contre huit jours en moyenne pour un mois classique. Au Mans, le déficit de pluie est de 37%, une tendance un peu plus marquée encore dans le nord Sarthe. Pour autant, on reste loin de juillet 2010, qui n'avait vu tomber qu'un petit millimètre de pluie sur l'ensemble de la période ; cette année, il est tombé 35,7 millimètres de pluie. 

La canicule pourrait arriver vendredi

Les tout derniers jours de juillet auront été plus respirables au Mans, mais les températures vont bientôt remonter. "Dès 1er août, on est au-dessus des standards pour les maximales, avec 27° à 29°", prévient Mathieu Dauphin. "Dès jeudi, on est presque partout au-dessus de 30° et donc on aura probablement le début d'un épisode de canicule vendredi, avec 32° à 35° pour les maximales et des minimales qui vont pouvoir atteindre 20° par endroits. Le week-end sera caniculaire, et les températures ne vont pas baisser, et encore pas beaucoup, avant mardi après-midi". 

1976, 1983, 2003, 2006... 2018 ?

Ce mois de juillet 2018 va-t-il marquer les esprits comme l'ont fait la sécheresse de 1976 ou la canicule de 2003 ? "En fait, on est au-dessus des températures de juillet 2003", explique le prévisionniste. "Mais les gens ne raisonnent pas vraiment en mois, plutôt en saison. Donc, si on a en août, et c'est bien ce qui se dessine, un nouvel épisode de fortes chaleurs , pour ne pas dire de canicule, oui, c'est possible que pour les gens, cet été 2018 devienne un été marquant".