Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Après le lac d'Hossegor, le dragage du port de Capbreton envisagé

-
Par , France Bleu Gascogne

La communauté de communes Maremne Adour Côte Sud envisage de draguer le port de Capbreton pour répondre au problème d'ensablement. Elle lance une concertation autour du projet, pour éviter de faire face à la même bataille juridique menée sur le dragage du lac d'Hossegor.

le port de Capbreton
le port de Capbreton © Maxppp - Alain Delpey

Capbreton, France

"Le port est ensablé et envasé". Voilà la réponse toute simple qu'invoque Pierre Froustey, le président de la MACS, la communauté de communes Maremne Adour Côte Sud, lorsqu'on lui demande la raison de s'engager dans un tel chantier, le dragage du port de Capbreton. "Ce sont principalement des raisons de sécurité, parce que le bateau de la SNSM a des difficultés à sortir du port" complète l'élu. Sans oublier la gêne pour les activités professionnelles et de plaisance du port. Les sauveteurs et les patrons pêcheur ont d'ailleurs déjà réclamé le dragage du port

Deux mois et demi de concertation

Une pré-étude a été menée, mais une concertation est lancée pour définir les moyens et la méthode de l'opération, soit "mesurer la nécessité de ces travaux, et ensuite leur étendue, leur volume et leurs conditions" développe Pierre Froustey. La communauté de communes a fait appel à l'agence de concertation Palabreo pour piloter les discussions. Un tirage au sort est en cours pour désigner et intégrer des citoyens au comité de pilotage. Les discussions passeront également par la mise en place d'ateliers, ainsi que la consultation des comités de quartier de Capbreton

La réunion de restitution de cette concertation devrait avoir lieu fin mai. La communauté de communes souhaite le démarrage de l'opération de dragage avant la fin de l'année.

La Sepanso refuse de participer

C'est dans le cadre de cette concertation que la MACS a proposé aux associations de participer au projet, comme Surfrider ou la Sepanso, pour éviter les reproches et la bataille juridique toujours en cours autour du désensablement du lac d'Hossegor. Mais l'association environnementale Sepanso refuse de rejoindre la concertation : "une concertation, oui ! Une vraie, avec des documents. Pas de la figuration, pas une mascarade!" s'agace Sylvie Brossard, porte-parole de la Sepanso. Elle dénonce l'opacité du dossier. "La MACS parle d'un ensablement, mais il s'agit de vases et de sédiments pollués" poursuit-elle, "nous pensons que c'est dans des proportions graves. Des études ont eu lieu, que nous ne cessons de réclamer. La MACS refuse de nous donner ces études ! On ne peut pas faire une concertation d'un coté, et être complètement opaque de l'autre."