Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Inondations : la décharge de Bordes de nouveau incriminée suite aux pollutions du gave

vendredi 15 juin 2018 à 18:51 Par Maud Calves, France Bleu Béarn

Depuis le pont d'Espagne à Billère, ça saute aux yeux... Polystyrène, bouteilles en plastique, aérosols... Les berges sont inondées de déchets qui viendraient notamment de la décharge de Bordes.

Des déchets charriés par le gave se déversent sur les berges.
Des déchets charriés par le gave se déversent sur les berges. © Radio France - Maud Calvès

Pau, France

"Il y en a partout. Je ne sais pas comment on va pouvoir nettoyer tout ça." Trois jours après les inondations, les berges du gave dégoulinent de déchets. Alain Le Jeanne, responsable des activités eaux vives à la maison pour tous Léo Lagrange, dresse un constat alarmant. Et le gave n'est pas encore revenu à son niveau normal. Ces déchets proviendraient de la décharge de Bordes qui, à chaque crue, se déverse dans les eaux. Une équipe de l'association "la maison pour tous" ramasse les déchets, à raison de six personnes, une journée par semaine. Mais selon Alain Le Jeanne, il va falloir bien plus pour tenter de nettoyer ces berges. Après la crue de 2013, ils avaient ramassé en trois ans 55 tonnes de déchets. Le tout sur deux kilomètres. Mais après cette crue 2018,  le volume de déchets serait dix fois plus important.

Des conséquences pour le tourisme

Alain le Jeanne est également moniteur de canoé kayak et de rafting. La saison touristique commence dans trois semaines. "Ca va être compliqué d'expliquer aux touristes le cadre, la nature, les petits oiseaux avec des guirlandes jaunes, vertes, bleues partout. L'image que l'on va donner du Béarn ne sera pas très reluisante" déplore-t-il. Le dossier de l'ancienne décharge de Bordes s'est retrouvé sur le bureau du ministère de l'environnement en avril dernier.  Des travaux sont prévus pour réhabiliter le site, mais le code des douanes prévoit que la commune doit payer une taxe d'environ  130 000 euros pour le transfert des déchets sur un autre site. Le député Jean-Paul Mattéi travaille avec le ministère pour modifier ce code. Une nouvelle version devrait être présentée en septembre. 

Alain Le Jeanne constate les dégâts.