Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

ArcelorMittal expose ses salariés à des taux de benzène 3.000 fois supérieurs aux normes à Fos-sur-Mer

-
Par , France Bleu Provence, France Bleu

L'usine ArcelorMittal de Fos-sur-Mer pointée du doigt dans un rapport de l'inspection du travail que le site en ligne Marsactu a pu se procurer. ArcelorMittal expose ses salariés à une situation dangereuse.

Illustration - Fos sur Mer - Usines
Illustration - Fos sur Mer - Usines © Maxppp - maxppp

Fos-sur-Mer, France

Le rapport est accablant pour ArcelorMittal d'après le site en ligne Marsactu qui s'est procuré un document de l'inspection du travail. Les mots sont explicites, l'entreprise de Fos-sur-Mer place certains de ses salariés dans une "situation dangereuse" pour leur santé. Ils s'agit des employés qui travaillent dans la cokerie, pendant plusieurs mois ils ont été exposés à des taux de benzène 3.000 fois supérieurs aux normes.

Des fuites et pas de masque

Le site Marsactu révèle que c'est lors d'un contrôle inopiné au sein de la cokerie que l'inspectrice a remarqué que les émanations de benzène étaient des milliers de fois supérieures aux normes en vigueur. Des émanations qui proviennent notamment de fuite au niveau des portes, il n'y a pas de système clos ou de protection collective technique écrit l'inspectrice dans son rapport. 

La situation est d'autant plus inquiétante que les salariés parfois ne sont pas suffisamment protégés. On apprend par exemple que certains ne portent pas de masque alors qu'ils sont aux commandes des machines qui déposent le charbon dans les fours. 

Déjà condamnée pour pollution de l'air

Ce n'est pas la première fois qu'AcelorMittal est pointée du doigt. En décembre dernier, l'état a infligé à l'usine de Fos-surt-Mer une amende de 15.000 euros et une astreinte de 1.500 euros par jour pour l'obliger à respecter les normes environnementales. Et il y a un an l'usine a été mise en demeure pour non respect des limites de rejets de benzène.