Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ardèche : La construction du parc éolien du Val d'Ay a débuté

dimanche 27 novembre 2016 à 7:37 Par Kevin Boderau, France Bleu Drôme Ardèche

C'est un projet vieux de 14 ans. Un parc de cinq éoliennes verra le jour d'ici l'automne 2017 sur le site de Rouvey à Saint-Pierre-sur-Doux dans le nord de l'Ardèche. La communauté de communes du Val d'Ay espère en tirer un bénéfice de 80.000€ par an.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - SERGE DI LORETO

Saint-Pierre-sur-Doux, France

Dans le Rouvey c'était presque devenue une arlésienne. Le projet de parc éolien, dans ce territoire à la frontière de la Haute-Loire, voit le jour en 2002. C'est le premier d'une telle envergure pour la toute récente communauté de communes. Mais comme dans d'autres territoires, les opposants à l'implantation de ces aérogénérateurs s'organisent. Une association, l'l’ADHERA (Association pour la défense de l’environnement du site du Rouvey en Haute-Ardèche), voit le jour et multiplie les recours contre le permis de construire. Ses inquiétudes, pollution visuelle, environnementale, sont nombreuses. A cela, vient s'ajouter, en 2007, le rapport du commissaire enquêteur nommé par le tribunal administratif. Après consultation publique, il se prononce contre le projet de parc éolien. "Le préfet a accordé malgré tout le permis de construire" explique le président de l'ADHERA, Gilbert Bertrand : "La politique à ce moment-là était de construire le maximum de sites éoliens industriels. Le préfet avait des directives".

"Le paysage c'est personnel, la beauté c'est quelque chose de subjectif" - Michel Vautaret, vice-président de la communauté de commune du Val d'Ay

Une manne de 80.000€ par an pour l'agglomération

A l'origine écologique, le projet est surtout devenu vital économiquement pour la communauté de communes du Val d'Ay. A la baisse des dotations de l'Etat, environ 50.000€ par an, l'agglomération a aussi dû faire face à la perte de deux communes suite au redécoupage territorial. "On a été amputé et ce projet nous permet de remonter un petit peu la pente (...) Ces 80.000€ on est bien content de les avoir" explique Michel Vautaret, vice-président de la communauté de communes du Val d'Ay.

"L'association va perdurer malgré tout et nous resterons vigilants sur l'exploitation du site et son éventuelle expansion" - Gilbert Bertrand, président de l'ADHERA.

Cinq éoliennes au lieu de six

Ce vendredi le chantier a donc officiellement débuté dans le Rouvey. C'est l'entreprise strasbourgeoise Ostwind qui va le mener, pour une livraison prévue à l'automne 2017. Au lieu de six éoliennes à l'origine, le parc n'en contiendra finalement que cinq pour des raisons d’inconstructibilité, due au relief montagneux. Ce changement n'aura pas d'impact sur le rendement selon Michel Vautaret : "La technologie a progressé et avec cinq éoliennes, nous maintenons la capacité du parc a environ 12 mégawatts". Une production équivalente à la consommation électrique de 11 500 personnes (chauffage inclus). La production devrait être revendue à EDF.