Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ardennes : sept nouvelles communes dans le périmètre de sécurité de la centrale de Chooz

lundi 6 novembre 2017 à 11:13 Par Annelaure Labalette, France Bleu Champagne-Ardenne

En 2018, le périmètre de sécurité des centrales nucléaires françaises passera de 10 à 20 kilomètres. Une mesure décidée par Ségolène Royal lorsqu'elle était ministre de l'environnement. Dans les Ardennes, la centrale de Chooz accueillera sept communes supplémentaires dans son périmètre de sécurité.

La centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes.
La centrale nucléaire de Chooz dans les Ardennes. © Maxppp - Florent Moreau

Ardennes, France

Elles sont sept communes ardennaises à rentrer dès l'année prochaine dans le nouveau périmètre de sécurité de la centrale nucléaire de Chooz. Revin, Fumay, Anchamps, Monthermé, Thilay , Hautes-Rivières, et Aybes. Des communes qui se trouvent au delà du périmètre des 10 kilomètres autour de la centrale et qui seront donc soumises dès 2018 à des mesures de sécurité et de prévention comme la distribution de comprimés d'iode, nécessaires en cas d'émanations de fumées radioactives.

Pour le député LR des ardennes, Pierre Cordier, également président de la commission locale d'information de la centrale nucléaire de Chooz, ces nouvelles mesures de prévention ne doivent pas inquiéter les habitants concernés. Le gouvernement a simplement tiré les conclusions de l'accident nucléaire de Fukushima au Japon. Il s'agit aussi de revendications anciennes d'associations qui souhaitaient que ce périmètre de sécurité autour des centrales soit élargi.

Un réacteur de la centrale de Chooz - Maxppp
Un réacteur de la centrale de Chooz © Maxppp - AURELIEN LAUDY

Aujourd'hui, les maires des sept communes concernées par cette élargissement du périmètre de sécurité attendent la signature de l'arrêté du préfet des Ardennes. Les maires des communes organiseront ensuite des réunions d'information et une campagne de communication pour les habitants afin qu'ils puissent aller retirer en pharmacie les comprimés d'iode pour les protéger, en cas de besoin, de la radioactivité.