Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ardennes : le projet de parc éolien des Monts-Jumeaux retoqué

-
Par , , France Bleu Champagne-Ardenne

Le Préfet des Ardennes a rejeté le projet de parc éolien des Monts-Jumeaux, dans le Sedanais (Ardennes). L'argument avancé est que ces six éoliennes affecteraient le paysage. Les opposants au projet sont satisfaits et restent vigilants pour la suite.

Des éoliennes dans les Ardennes, août 2018.
Des éoliennes dans les Ardennes, août 2018. © Radio France - Aurélie Jacquand

Elles ont eu beau revoir leur copie, les sociétés Nordex et Quadran n'ont pas obtenu l'autorisation de créer le parc éolien des Monts-Jumeaux, dans le Sedanais. Six éoliennes de 150 mètres de haut devaient être construites sur les communes de Sapogne-et-Feuchères, Hannogne-Saint-Martin et Dom-le-Mesnil, mais le préfet des Ardennes a retoqué le projet. 

Pour argumenter son refus, Pascal Joly met en avant l'impact sur le paysage. Certaines éoliennes auraient été implantées de part et d'autres de la route touristique des forêts, lacs et abbayes. "Elles étaient prévues en bordure de la vallée de la Bar et de la vallée de la Meuse", précise Denis Charpentier, opposé au projet : "C'est un site qui a été classé il y a plusieurs années comme ne pouvant pas accueillir d'éoliennes et en plus certaines auraient surplombé le village d'Hannogne".

Le président de l'association de sauvegarde du Val de Bar, qui regroupe une cinquantaine d'opposants, se dit donc satisfait : "C'était un mauvais projet". Le porteur du projet de parc éolien des Monts-Jumeaux annonce qu'il ne déposera pas de nouvelle demande, mais indique qu'il réfléchit à déposer un recours contre l'arrêté rejetant l'autorisation. Il dispose encore d'un mois et demi pour le faire. "Si il le fait, la bataille continuera, nous avons encore des arguments", conclut Denis Charpentier.

Un projet déjà retiré il y a deux ans

En février 2016, le promoteur avait préféré retirer son projet avant même que le Préfet ne se prononce. Les avis formulés à l'époque par l'autorité environnementale, la commission départementale de la nature, des sites et des paysages, par l'architecte des bâtiments de France ou encore par le commissaire enquêteur chargé de l'enquête publique, étaient tous défavorables. 

Dans la seconde mouture du projet, déposée en novembre 2016, les promoteurs avaient supprimé deux des huit éoliennes prévues initialement et ils en avaient déplacé deux autres. Suite à de nouveaux avis défavorables, les mâts avaient été abaissés, de 150 à 135 mètres de hauteur. Mais ces modifications n'auront pas suffi à rendre le projet conforme à ce que prévoit la loi.

Le projet de parc éolien des Monts-Jumeaux est retoqué
Le projet de parc éolien des Monts-Jumeaux est retoqué © Radio France - Eric Turpin
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu