Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Ariège: la reprise des travaux de la mine de Salau autorisée

lundi 15 avril 2019 à 15:40 Par Simon Cardona, France Bleu Occitanie

Depuis octobre 2018, la société australienne Apollo Minerals était bloquée dans l'avancée de ses travaux de réaménagement de la mine de Salau en Ariège. Jeudi 11 avril, la préfecture du département a autorisé l'entreprise à continuer ses travaux de mise en sécurité de la mine.

La mine de Salau se situe dans le sud de l'Ariège
La mine de Salau se situe dans le sud de l'Ariège

Salau, Couflens, France

La préfecture de l'Ariège a autorisé jeudi 11 avril la société Apollo Minerals à continuer de sécuriser la mine historique de Salau. Une nouvelle bataille gagnée par la société minière qui compte exploiter du tungstène au pied des Pyrénées.

Les travaux vont durer un mois

Ce lundi 15 avril, dans un communiqué, Mines du Salat, la filiale d'Apollo Minerals qui s'occupe du projet estime que la suite des travaux de mise en sécurité de la mine, interrompus en automne 2018, "devraient durer environ un mois". 

"À l’issue de ces travaux, une étude finale sur l'évaluation des risques pour la santé et la sécurité sera réalisée par des tiers-experts approuvés par l'État afin d'évaluer l'existence de minéraux contenant de l'amiante", ajoute Apollo Minerals.

"C'est un arrêté qui est dans la continuité des précédents, a réagi Jacques Renoud, coprésident de l'association Stop mine Salau. C'est un peu plus blindé juridiquement mais ça ne tient toujours pas compte que ça fait trente ans que cette mine est fermée et que l'amiante est toujours là. La société va réinstaller un système de ventilation et donc éjecter de l'air vicié vers l'extérieur de la mine. La commune de Couflens avait demandé à la préfète que cette pollution soit arrêtée par des filtres mais ça n'a pas été pris en compte."

Les opposants locaux répètent depuis le début du conflit qu'Apollo Minerals ne "trouvera jamais de tungstène" dans cette mine abandonnée, que la stratégie économique de la société minière australienne est avant tout de "faire de la spéculation". Depuis l'officialisation de la reprise des travaux communiquée ce lundi par Apollo Minerals, l'action boursière de la société a augmenté de 30 %.

Pour l'instant, seule la suite de la mise en sécurité de la mine est autorisée, avant qu'une équipe d'experts puissent inspecter la mine et l'amiante qui s'y trouve dedans. 

Une bataille judiciaire qui dure

Depuis octobre 2016, les riverains locaux se battent pour ne pas voir rouvrir cette mine, notamment à Couflens. Cette dernière est censée être l'une des plus grandes réserves de tungstène d'Europe d'après Apollo Minerals, la société minière qui a racheté le projet à Variscan Mines, détentrice du permis exclusif de recherches minières à Salau. 

Les habitants du coin ne l'entendent pas de cette oreille et pointent les dangers potentiels de l'amiante dans la mine. Sans compter les impacts sur la faune et la flore locale si jamais la mine venait à être exploitée.