Climat – Environnement

A Guéret, les enfants pensent le climat creusois de demain

Par Quentin Chillou, France Bleu Creuse mardi 27 octobre 2015 à 16:42

Au centre de loisir de la rue Pomeyroux, la petite éolienne
Au centre de loisir de la rue Pomeyroux, la petite éolienne © Radio France - Quentin Chillou

Pendant les vacances de la Toussaint, une dizaine d'enfants planche sur les problématiques liées à l'environnement au centre de loisirs Pomeyroux. Des maquettes d'éoliennes, de voitures solaires, mais aussi une réflexion sur le paysage creusois de demain.

Un mois avant l'ouverture de la Conférence internationale sur le climat à Paris, la Creuse mobilise ses cellules grises les plus créatives pour imaginer les solutions climatiques futures. A Guéret, au centre de loisirs de la rue Pomeyroux, une dizaine d'enfants, de sept à 12 ans, étudient les énergies renouvelables.

Mathieu Nésen est l'animateur : "Là, on est sur la construction d'éoliennes, de véhicules solaires. Ça viendra illustrer l'exposition qui sera installée à Guéret à la salle Chaminadour au mois de novembre." Cette exposition présentera aussi quelques dessins. "Ils ont imaginé quel pourrait être le paysage creusois d'ici une centaine d'années. On a vu qu'il pourrait y avoir des inondations, des problèmes de chaleur ou des arbres qui perdent leurs feuilles."

Mathieu Nesen, "on fait une semaine sur la thématique de l'énergie"

Tous les moyens sont bon pour faire avancer la voiture solaire - Radio France
Tous les moyens sont bon pour faire avancer la voiture solaire © Radio France - Quentin Chillou

Une piscine sur une autre planète car la Terre est inhabitable

Les petites cellules photovoltaïques utilisées sur les voitures fascinent les enfants. Certains font déjà preuve d'une certaine forme d'expertise, comme Camille. "Avec la lumière, ça marche et ça peut rouler. Il faudrait en fabriquer pour les vraies voitures, des gros !"

Les éoliennes miniatures permettent de comprendre le jeu des transferts d'énergie. Là, les animateurs sont indispensables car les mécanismes s'avèrent complexes. Mais le message principal est compris. Clothilde, l'une des plus jeunes, explique : "ça peut créer de l'électricité ! Alors que les usines à pétrole, elles font de la fumée qui n'est pas bonne pour la nature."

L'enthousiasme des enfants à l'égard des énergies propres cache cependant une certaine forme d'inquiétude. "Quand on leur a demandé d'imaginer le paysage dans le futur, raconte Mathieu Nésen, c'est beaucoup les inondations qui sont ressorties. Plus que les côtés agréables du réchauffement. Un enfant a fait une piscine... mais il faut aller sur la 'Planète Piscine' parce qu'il fera trop chaud sur la Terre".

Le Zoom de France Bleu Creuse : les enfants planchent sur le climat

Les éoliennes, c'est propre, mais c'est compliqué. - Radio France
Les éoliennes, c'est propre, mais c'est compliqué. © Radio France - Quentin Chillou