Climat – Environnement

Au château de la Ferté-Saint-Aubin "on est dans l'eau jusqu'au nombril et on attend qu'elle descende"

Par Géraldine Marcon et Eric Normand, France Bleu Orléans mercredi 1 juin 2016 à 16:34

Le château de la Ferté-Saint-Aubin encerclé par les eaux.
Le château de la Ferté-Saint-Aubin encerclé par les eaux. © Radio France - Lancelot Guyot

Les crues qui touchent une partie du Loiret causent des perturbations importantes aussi bien sur les routes que dans les écoles ou les entreprises. A la Ferté-Saint-Aubin le site touristique du château qui rouvrait ses portes au public est sous les eaux du Cosson, les dégâts s'annoncent conséquents.

Pour Lancelot Guyot l'exploitant du site touristique du château de la Ferté-Saint-Aubin, c'est la désolation. Les intempéries de ces derniers jours et les inondations ont fait entre le Cosson en crue et l'eau a envahi le château et ses alentours "avec toutes les douves, je ne sais pas de combien ça a monté mais peut-être 1,5 mètre, c'est assez impressionnant" explique-t-il. Le problème  c'est aussi que le courant charrie des objets "il y a des déchets; des troncs qui se heureusement aux ponts, l'eau est à raz des ponts d'accès du château, de la terrasse donc voilà il subissent une grosse pression, je ne sais pas si ils tiendront". Les murs de soutènement en bordure de la N20 subissent également une forte pression, "fatalement il va y avoir des murs qu vont être sacrément dégradés" pour Lancelot Guyot.

"Il y a vraiment le sentiment d'impuissance, on attend, on est dans l'eau jusqu'au nombril et on attend que l'eau descende"

Mais pour l'exploitant du château, au delà de la fermeture de ces jours-ci le pire est à venir, "sur les ponts, dans les caves, je ne sait pas ce que cela va donner quand l'eau va se retirer, on a de la boue partout, de la vase". Lancelot Guyot a du mal à évaluer l'ampleur des dégâts pour le moment mais ils sait déjà qu'ils seront "assez colossaux". C'est d'autant plus difficile à vivre que le château de la Ferté-Saint-Aubin venait de subir des travaux de rénovation. Le week-end prochain, un mariage était prévu sur place, ce mercredi ce devait être une réception d'entreprise, des événements évidemment annulés. Tout cela à l'ouverture de la saison touristique, pour Lancelot Guyot, c'est un coup dur.

"On aura besoin de toutes les bonnes volontés"

Ce mercredi à la mi-journée, l'eau était déjà redescendue de 15 à 20 cm mais avec les nouvelles précipitations prévues dans les heures à venir, Lancelot Guyot  n'est pas très optimiste. Il n'espère pas de décrue véritable avant vendredi. Et c'est probablement à ce moment là que l'exploitant du château de la Ferté-Saint-Aubin aura besoin d'aide et de "toutes les bonnes volontés" pour nettoyer les traces laissées par l'eau un peu partout dans le château, dans les caves mais aussi sur le parking.

Les trois hectares du parc sont aussi sous l'eau, toutes les clôtures ont été arrachées, et là aussi le travail s'annonce long pour effacer le passage de l'eau. "On part de zéro dans le parc, les assurances couvrent les dégâts matériels, ils ne couvrent pas les dégâts liés aux arbres couchés, au nettoyage du parc..." un coup dur pour Lancelot Guyot car le parc est un atout précieux pour les visiteurs du château.

Lancelot Guyot "on est dans l'eau jusqu'au nombril et on attend qu'elle descende

Dans la région Centre-Val de Loire, le château de Chambord a lui aussi fermé ses portes au public et appelle à la prudence.