Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Finistère : au Guilvinec, l'incompréhension est totale entre la mairie et des riverains incommodés par les algues

Des tonnes d'algues se retrouvent stockées sur l'anse de Men Meur au Guilvinec (Finistère), dans le prolongement de la grève blanche. L'odeur de ce goémon insupporte certains riverains qui demandent à la mairie de nettoyer cette portion. Mais la zone n'est pas une plage, répond la municipalité.

Plusieurs maisons sont situées juste au dessus de l'anse de Men Meur, non nettoyée par la mairie du Guilvinec.
Plusieurs maisons sont situées juste au dessus de l'anse de Men Meur, non nettoyée par la mairie du Guilvinec. © Radio France - Sarah Mansoura

Guilvinec, France

Plusieurs fois par semaine, Anne Le Rhun-Habib prend son râteau, sa bêche, et tente de repousser au maximum le goémon qui s'accumule en contrebas de sa maison de vacances. Sur cette portion de littoral de quelques dizaines de mètres à peine, au Guilvinec, les algues brunes, mélangées à quelques algues vertes, s'accumulent par dizaines de tonnes. 

L'anse de Men Meur ne compte que très peu de sable ; les moules et les algues colonisent les rochers. - Radio France
L'anse de Men Meur ne compte que très peu de sable ; les moules et les algues colonisent les rochers. © Radio France - Sarah Mansoura

Il y a quelques semaines, elle a lancé une pétition, destinée à convaincre la municipalité du Guilvinec d'étendre le ramassage des algues à cette portion, sous ses fenêtres. Car les algues, en décomposition au soleil, dégagent une forte odeur et attirent les moucherons. "Une vraie déchetterie", déplore-t-elle "alors que de fait, c'est une plage." Pour l'heure, sa pétition a réuni plus d'une centaine de signatures.

Problème : ce n'est pas une plage selon la mairie

Seulement, la mairie du Guilvinec ne souhaite pas englober le bout de plage dans sa zone de ratissage. "On nettoie les plages qui sont référencées comme point de baignade" précise le premier adjoint, Daniel Le Balch. Or, cette anse de Men Meur "n'a jamais été un point de baignade" estime-t-il."Pour nous cela borde une zone de mouillage, qui a été mise en place par les services de l'Etat, notamment les Affaires Maritimes" précise Daniel Le Balch. 

La pétition d'Anne Le Rhun-Habib a déjà réuni plus d'une centaine de signatures. - Radio France
La pétition d'Anne Le Rhun-Habib a déjà réuni plus d'une centaine de signatures. © Radio France - SArah Mansoura

Pas question alors de nettoyer, pour préserver cette zone de mouillage. "Il y a assez de place ailleurs, sur les grèves" avance-t-il. Pas question non plus de laisser les habitants nettoyer eux-mêmes ; "de quel droit ?" demande l'adjoint au maire, qui ne souhaite pas que le lieu attire les baigneurs. La municipalité n'a pas prévu de reconsidérer sa décision ; il faudra donc continuer à aller déposer sa serviette à quelques dizaines de mètres plus loin, pour l'instant.