Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Audenge : les travaux titanesques pour réhabiliter l'ancienne décharge sont en cours

-
Par , France Bleu Gironde

Huit ans après la fermeture du Centre d'enfouissement technique, les travaux de réhabilitation sont en bonne voie. Un chantier très onéreux et titanesque pour rendre imperméable les terrains et neutraliser la pollution des deux millions de tonnes de déchets accumulés.

Les citoyens ont été invités à découvrir le chantier
Les citoyens ont été invités à découvrir le chantier © Radio France - Thomas Biet

Audenge, France

Dans un roman, c'est ce qu'on appelle un épilogue. La fin de l'histoire. Même si le site de l'ancien centre d'enfouissement d'Audenge va rester "sous surveillance" pendant encore 30 ans, les travaux pour le réhabiliter qui ont commencé depuis mi-février, sont en bonne voie. Ils devraient être finis à l'automne prochain avec la re-végétalisation du sol.

►►►Audenge : une épine dans le pied de la commune depuis de nombreuses années

20 terrains de football à traiter !

La mairie a invité la population à visiter le chantier ce samedi 30 avril.

La maire de la commune promet "la transparence totale"  - Radio France
La maire de la commune promet "la transparence totale" © Radio France - Thomas Biet

La tâche est titanesque. L'ADEME (l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie), structure étatique, qui supervise les travaux, dépense d'ailleurs près de 6 millions d'euros sur ce chantier alors que son budget d'intervention annuel en France est de 15 millions d'euros. L'ancienne décharge a été découpée en trois zones. Il faut traiter l'équivalent de 20 terrains de foot et déplacer 200 000 mètres cube de terre.

Des kilomètres de tuyaux sont installés - Radio France
Des kilomètres de tuyaux sont installés © Radio France - Thomas Biet

Une chape de plastique spéciale va recouvrir tout le site pour éviter toute infiltration des eaux de pluie et limiter le lixiviat (liquide qui suinte sous les déchets et qui peut polluer très fortement les sols et les nappes phréatiques). Ce jus est traité directement sur place, comme les biogaz qui sont éliminés par des torchères. Aujourd'hui, il n'y en a presque plus. D'ailleurs les mauvaises odeurs ont quasiment disparu sur le site. Des capteurs avaient été installés pour détecter le sulfure d'hydrogène (et sa célèbre odeur "d’œuf pourri").

Des dizaines d'engins sont mobilisés - Radio France
Des dizaines d'engins sont mobilisés © Radio France - Thomas Biet

Inquiétude sur la nappe phréatique ?

Il faut enlever et recouvrir 20 hectares de terre - Radio France
Il faut enlever et recouvrir 20 hectares de terre © Radio France - Thomas Biet

Aujourd'hui, 20% environ de la surface du site a été recouverte. Une fois que tout aura été protégé, il faudra remettre plusieurs dizaines de centimètres de terre fraîche par dessus avant de re-végétaliser le site. Tout devrait être terminé à l'automne. Les habitants, contents de voir cette page se tourner mais toujours prudents, demandent que toute la transparence soit faîte notamment à propos de la pollution éventuelle de la nappe phréatique. La mairie assure que toutes les données seront publiées. Le conseiller municipal en charge du dossier est l'un des riverains qui  avait lancé l'alerte.

Choix de la station

France Bleu