Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Autoroutes en ville : les maires pourront demander une limitation de vitesse à 90 km/h

mardi 25 août 2015 à 9:03 Par Marina Cabiten, France Bleu

La ministre de l'Écologie Ségolène Royal a annoncé lundi que les maires des villes traversées par des autoroutes pourront désormais demander aux préfets de réduire la vitesse à 90 km/h sur ces portions afin de lutter contre la pollution.

Valence et le pont Mistral, et au milieu la traversée de l'autoroute A7, août 2015
Valence et le pont Mistral, et au milieu la traversée de l'autoroute A7, août 2015 © Radio France - Stéphane Milhomme

En juillet dernier, le maire de Valence réclamait au gouvernement que la vitesse soit limitée à 90 km/h sur la portion de l'A7 traversant sa ville. Ce lundi, la ministre de l'Écologie Ségolène Royal a annoncé que limiter la vitesse des portions d'autoroutes traversant les villes serait bientôt possible, en tout cas que les maires le désirant pourront en faire la demande aux préfets. Le but : réduire la pollution. 

90 au lieu de 110

"Le dispositif va être mis en place", a dit la ministre sur iTELE . "Il y aura une instruction donnée aux préfets par le ministre de l'Intérieur et par moi-même . Les préfets auront le pouvoir de limiter à 90 km/h (au lieu de 110 km/h) la vitesse sur les autoroutes traversant les villes."

"Tours, Lyon, Strasbourg ou Toulon"

La ministre a affirmé lundi que le dispositif pourrait concerner une "quinzaine à une vingtaine"  de villes et a cité Tours, Lyon, Strasbourg ou encore Toulon.

'Tous les maires qui veulent lutter contre la pollution pourront s'adresser aux préfets qui prendront la décision de limitation de vitesse" , ajoute Ségolène Royal. Mais "il faut que les circonstances de pollution soient remplies"