Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

"Avec 70 à 90 loups dans la Drôme, il faut une vraie régulation de l'espèce" disent les chasseurs du département

lundi 15 avril 2019 à 11:28 Par Tommy Cattaneo, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu Isère

Ils demandent à l'Etat une "vraie" régulation de la population de loups en France. Les chasseurs de la Drôme ont interpellé le préfet du département ce samedi à l'occasion de leur assemblée générale. Selon eux, il y aurait entre 70 et 90 loups dans la Drôme.

Selon les chasseurs, il y a de plus en plus de loups dans la département (photo d'illustration).
Selon les chasseurs, il y a de plus en plus de loups dans la département (photo d'illustration). © Maxppp - Franz Chavaroche.

"La quantité de loups dans notre département est exponentielle", lâche sans détour Michel Sanjuan, vice-président de la fédération des chasseurs de la Drôme et invité du coup de fil de l'actu sur France Bleu Drôme Ardèche ce lundi matin. Les chasseurs ont interpellé le préfet de la Drôme à ce sujet samedi, lors de l'assemblée générale annuelle de la fédération. Selon eux, il y aurait entre 70 et 90 loups dans la Drôme, de quoi justifier une régulation plus importante de l'espèce. 

"On ne veut pas devenir le parc à loups national" - Michel Sanjuan, vice-président de la fédération des chasseurs de la Drôme.

Forcément, le chiffre avancé par l'ONFCS de plus de 500 loups en France paraît en deçà de la réalité du terrain pour les chasseurs. "Je peux vous affirmer qu'on a ces 500 loups à l'Est du Rhône, rien que dans 6 ou 7 départements", explique Michel Sanjuan. "On ne veut pas devenir le parc à loups national.

Réguler le loup comme le sanglier ou le chevreuil

Seule solution pour les chasseurs : faire baisser cette population, et donc réguler le loup comme on régule le chevreuil ou le sanglier. "On ne demande pas une éradication de l'espèce, seulement une juste régulation", poursuit le vice-président de la fédération. "Nous les chasseurs, on peut venir aider le monde pastoral, les lieutenants de louveterie et l'Etat à le faire. Mais on ne demande pas à chasser le loup, puisque c'est une espèce protégée."

La fédération souhaiterait par exemple que le quota d'abattage ne soit plus pris au niveau national, mais au niveau départemental