Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Avec la canicule, les eaux du Grand Canal d'Alsace placées sous surveillance

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Avec la chaleur, la centrale nucléaire de Fessenheim peut être amenée à réduire sa production. Si les eaux du Grand Canal d'Alsace tout proche dépassent 28°, la centrale doit moduler son activité, pour laisser refroidir le canal. Elle a ainsi dû stopper un réacteur durant l'été 2018.

La centrale nucléaire de Fessenheim est installée au bord du Rhin
La centrale nucléaire de Fessenheim est installée au bord du Rhin © Maxppp - Vincent Voegtlin

Fessenheim, France

Avec la canicule, EDF a décidé de mettre à l'arrêt provisoirement les deux réacteurs de sa centrale nucléaire de Golfech, dans le Tarn-et-Garonne. L'entreprise a réduit l'activité du réacteur de Saint-Alban, en Isère. Le Tricastin, dans la Drôme, devrait baisser en puissance également. Il faut éviter une surchauffe de l'eau des fleuves voisins, qui permettent de refroidir les installations.

L'unique centrale nucléaire alsacienne n'a pas pâti pour le moment de cette période de canicule. L'Autorité de Sûreté Nucléaire impose une surveillance drastique des eaux du Grand Canal d'Alsace, voie d'eau parallèle au Rhin, utilisée par la centrale nucléaire de Fessenheim pour rafraîchir ses installations. La température du canal ne doit pas dépasser 28°.

L'un des deux réacteurs alsaciens arrêté pour maintenance

Pour surveiller la température de l'eau du grand Canal d'Alsace, les équipes de la centrale utilisent trois capteurs, placés au niveau du point de rejet des eaux traités, en amont et en aval. Elles adaptent l'activité de l'installation nucléaire si nécessaire. Elles n'ont pas eu besoin d'intervenir pour le moment cet été car seul un réacteur fonctionne actuellement.

L'unité 2 est arrêtée pour maintenance depuis le mois de mai. Ces opérations d'entretien sont en voie d'achèvement. Après une batterie de tests, le réacteur sera prochainement raccordé au réseau national.

Durant les pics de chaleur de l'été 2018, la centrale nucléaire de Fessenheim a dû stopper l'une des ses deux unités de production et moduler ponctuellement la production de la seconde. Une "première" dans l'histoire de la plus vieille centrale nucléaire de France encore en activité.

Choix de la station

France Bleu