Climat – Environnement

Avec le risque incendie, les pompiers du Gard à l'affût

Par Jade Peychieras, France Bleu Gard Lozère samedi 15 juillet 2017 à 12:24

Les enfants ont même eu le droit de monter dans le camion rouge.
Les enfants ont même eu le droit de monter dans le camion rouge. © Radio France - Jade Peychieras

Avec le vent et la sécheresse, la moindre étincelle peut déclencher un incendie. Trois feux de broussailles ont d'ailleurs éclaté vendredi soir et dans la nuit. Les pompiers se mobilisent pour faire de la prévention.

Le risque d'incendie est actuellement très important sur tout l'arc méditerranéen, en raison de la chaleur et de la sécheresse de la végétation.

Dans le Gard trois feux de broussailles ont éclaté vendredi soir et dans la nuit, à Villeneuve-lez-Avignon, Pujaut et Uzès. À chaque fois entre un et deux hectares ont été détruits.

Les pompiers sont à l'affût, non seulement côté intervention mais aussi côté prévention. Ils étaient au Pont du Gard vendredi, avec des camions rouges et la lance à incendie, pour interpeller les touristes sur les risques.

Et pour ça, les pompiers ont une technique. Ils commencent par attirer les enfants avec un jeu : des questions en tous genres, qui finissent par traiter d'incendie ou de fumée. "A ton avis, quelle est la principale cause des incendies ? Les cigarettes, les cheminées ou la foudre ?", demande l'animatrice. "La cigarette !", répond Gabriel du tac au tac.

À travers les enfants, les pompiers visent en fait aussi les parents, bien sûr. Comme Jérôme, le papa de Gabriel. C'est un ancien fumeur, avec d'anciennes mauvaises habitudes, aussi : "Je jetais le mégot par la fenêtre de la voiture, avoue-t-il. Je n'étais pas très sensibilisé, mais maintenant je fais attention."

Une fois la leçon apprise, les petits ont droit à une récompense. "Qui veut monter dans le camion ?", propose Dylan Lopez, sapeur-pompier volontaire. Côté prévention il y a encore beaucoup de chemin à faire selon lui : "Certaines personnes s'en foutent, c'est le mot, assure-t-il. Quand on voit les dégâts que cela peut occasionner, ça nous irrite un peu. L'année dernière il y a des collègues qui ont perdu la vie dans l'Hérault. Pour un mégot de cigarette, c'est regrettable."

Au Pont du Gard, le message est passé... Tout l'été Dylan sillonnera le département histoire de le répéter. Une vingtaine d'interventions de ce type aura lieu dans le Gard.