Élections DOSSIER : L'environnement : un enjeu électoral 2017

Une chaîne humaine à Avignon pour dire non au nucléaire

Par Adrien Serrière, France Bleu Vaucluse samedi 15 avril 2017 à 5:00

 En 2012, les anti-nucléaire avaient déjà formé une chaîne humaine pour alerter la population.
En 2012, les anti-nucléaire avaient déjà formé une chaîne humaine pour alerter la population. © Maxppp -

Un rassemblement se tient à 11h ce samedi sur la place de l'Horloge d'Avignon. Des opposants à la poursuite du nucléaire vont former une chaîne humaine. Ils sont inquiets en raison des propositions de certains candidats à la présidentielle au sujet du nucléaire.

Des associations et des représentants de partis politiques, tous en faveur d'une sortie du nucléaire, prendront la parole avant de rejoindre l'île de la Barthelasse (12h30) pour un pique-nique. Ils veulent alerter les Vauclusiens sur le "risque" que représenterait l'élection de Marine Le Pen ou de François Fillon. Les deux candidats veulent prolonger l'exploitation du parc nucléaire français et maintenir ouverte la centrale de Fessenheim.

Jean-Pierre Cervantès, conseiller municipal EELV d'Avignon

"Ils veulent faire passer la durée de vie de vieilles centrales de 30 à 60 ans." Jean-Pierre Cervantès, conseiller municipal EELV d'Avignon.

Mais il y a aussi un espoir nouveau pour ceux qui veulent sortir du nucléaire. Benoit Hamon et Jean-Luc Mélenchon ont tout deux promis de fermer les centrales sans pour autant laisser sur le carreau ceux dont l'emploi dépend du nucléaire.

René Pélisson, président de l'association Citoyens Responsables Ecologie Avignon

La filière nucléaire représente 19.000 emplois entre le Vaucluse, la Drôme, l'Ardèche et le Gard avec la centrale du Tricastin et les sites de Marcoule et Cadarache.

  - Aucun(e)

Durant toute la durée des campagnes pour l’élection présidentielle et les législatives, France Bleu a choisi de ne pas relayer de sondage sur son site internet. Fidèle à son image de proximité, France Bleu donne la parole au plus grand nombre au travers des reportages réalisés sur le terrain par les rédactions des 44 locales du réseau France Bleu.