Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Baignade interdite : les conséquences sur le tourisme

jeudi 24 juillet 2014 à 11:01 Par Valérie Mosnier, France Bleu Creuse

Plusieurs plages sont interdites à la baignade en ce moment en Creuse, certaines depuis une semaine maintenant, et ce n'est pas sans conséquence sur l'activité touristique autour de ces sites.

Drapeau rouge pour trois sites de baignade en Creuse ! Les plages de Péchadoire à Anzême, Lavaud à Jouillat et l'étang du Cheix à La Souterraine sont interdites aux baigneurs à cause de l’algue bleue. L'Agence régionale de santé a relevé un taux anormalement élevé de cyanobactéries. A Anzême, l’interdiction est tombée avant-hier. A La Souterraine et Jouillat, l'arrêté municipal a été pris il y a une semaine. A Jouillat, dans le "Pays des 3 lacs", vacanciers et professionnels du tourisme commencent à trouver le temps long.

Jean-Pierre Lécrivain, le maire de Jouillat

Alors, les cyanobactéries vont-elles avoir un impact négatif sur la saison touristique en Creuse ? Certains professionnels du tourisme sont inquiets, depuis le début des interdictions de baignade, ils constatent  une certaine désaffection du public comme par exemple à Anzême, interdite à la baignade depuis mardi.

Anaïs Just, gérante de la société Aplouf, propose des activités nautiques à Anzême

Fabien Arnet est parti à Jouillat, à la rencontre les touristes et des professionnels