Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Baisse du lac d'Annecy : "On ne vidange pas le lac !", dit la préfecture

jeudi 11 octobre 2018 à 11:33 Par Nelly Assénat, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

La préfecture de Haute-Savoie remet les choses au point : face à la baisse historique du niveau du lac d'Annecy et face aux rumeurs, elle explique que les vannes ne sont pas ouvertes pour "vider" le lac en faveur de l'aval.

Le lac affiche une cote cinq fois plus basse que son niveau normal
Le lac affiche une cote cinq fois plus basse que son niveau normal © Maxppp -

Annecy, France

Non, on ne vide pas le lac en faveur de l'aval et oui, la baisse historique du niveau du lac d'Annecy est due aux conditions météorologiques exceptionnelles.  La Préfecture de la Haute-Savoie fait une mise au point face aux rumeurs qui se développement ces dernières semaines face à la baisse du niveau du lac, constatée par tous. 

Une cote historiquement basse

Techniquement, la cote du lac est lue sur une échelle située au pied du pont de la Halle, à Annecy. Celle-ci est graduée en mètre (0,70 m ; 0,80 m ; 0,90 m…), la cote de référence étant de 0,80 m. 

Ce mercredi 10 octobre la cote affichait 0,16 m, soit cinq fois plus basse que la cote normale. La préfecture explique dans un communiqué qu'il faut remonter à 1947 pour connaître un niveau plus bas (cote 0,11). Ce type d’épisode s’est renouvelé à l'été 2003 (0,31),à l'automne 2009 (0,42) et à l'été 2016 (0,50).

Les vannes ne sont pas ouvertes

Il existe effectivement des phénomènes de régulation sur le lac d'Annecy. Plusieurs vannes sont installées à la sortie du lac à Annecy (Thiou, canal du Vassé, canal Saint-Dominique) et permettent de réguler la hauteur du plan d’eau et le maintien de la « cote 0,80 m ».

La préfecture rapporte que  "depuis quelques jours, certaines fausses informations circulent, laissant croire à une action délibérée des gestionnaires de « vider » le lac en faveur de l’aval. Or, depuis fin juin, les vannes de régulation ont été relevées et ne laissent s’écouler du lac que le débit minimum, indispensable à la vie aquatique du Thiou et à la continuité de l’écoulement". 

Conclusion : la baisse actuelle significative du niveau du lac d’Annecy est imputable aux conditions météorologiques exceptionnelles enregistrées cet été sur la Haute-Savoie, et pas à une vidange volontaire des services de l'Etat.

Quelques effets positifs de la baisse du niveau de l'eau

Sur un plan environnemental, l’impact sur le lac est à relativiser (baisse lente et progressive du niveau permettant à la faune de s’adapter, eau toujours fraîche en profondeur...). Cette situation est même bénéfique aux roselières lacustres, puisque ces périodes d’étiage, favorables au développement des roseaux, n’existaient plus avec la stabilisation artificielle du niveau du lac. 

En revanche, il faut souligner que la situation est tout autre pour les rivières, où la faune et la flore subissent des impacts beaucoup plus importants (perte d’habitat voire assèchement complet des cours d’eau, augmentation importante de la température de l’eau...). Par ailleurs, la baisse du niveau du lac a entraîné quelques perturbations pour la navigation.