Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Bassin de Lacq : une manifestation contre les émanations des usines

vendredi 27 octobre 2017 à 19:32 Par Mathias Kern, France Bleu Béarn

Une soixantaine de riverains et de membres d'associations de défense de la nature ont manifesté ce vendredi, du centre ville de Lacq, jusqu'au complexe industriel pour demander une meilleure qualité de l'air. Ils se plaignent des rejets chimiques qui ont des conséquences sur leurs santés.

Des riverains ont marché pendant près d'une heure à Lacq.
Des riverains ont marché pendant près d'une heure à Lacq. © Radio France - Mathias Kern

Lacq, France

Cela fait plusieurs années que des riverains se plaignent d'émanations de produits chimiques. Ils ont aussi réalisé des enquêtes et des prélèvements pour prouver que les conditions de vie se sont dégradées autour du complexe industriel de Lacq. Certes, ces habitants sont habitués aux odeurs caractéristiques du bassin de Lacq, mais ils dénoncent les retombées chimiques qui sont arrivées ces dernières années.

Alain, habitant de Lacq, raconte avoir souvent des maux de tête et des irritations de la peau.

Ces riverains en ont tout simplement marre, et sont venus le dire en marchant pendant une heure ce vendredi. Le cortège est notamment passé devant les usines Toray et Arkéma, qui leur font, disent-ils tant de mal au quotidien.

Les industriels veulent jouer la transparence

Pour répondre à ces problèmes de santé, les industriels du bassin de Lacq disent se mobiliser. Plusieurs réunions ont déjà été organisées avec les riverains pour débattre du sujet. La prochaine aura lieu en décembre.Ils ont également effectué des études sur les rejets, depuis deux ans pour réduire ces nuisances, et en modifiant une partie des installations. Tous les rejets, selon eux, respectent la réglementation.

Des efforts ont été faits, précise Gilles Noguerol, président d'Induslacq, qui regroupe les industriels.