Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Belfort lance un plan propreté renforcé : jusqu'à 1.500 euros d'amende pour les dépôts sauvages de déchets

lundi 5 novembre 2018 à 18:44 Par Emilie Pou, France Bleu Belfort-Montbéliard

La ville de Belfort lance un plan propreté d'envergure, un plan renforcé pour mettre fin aux incivilités qui lui coûtent chaque année 2 millions d'euros. Les mégots, chewing-gums, crottes de chiens, papiers, dépôts sauvages, poubelles renversées pourront valoir des amendes salées.

La ville de Belfort veut éviter les poubelles entassées ou les dépôts sauvages
La ville de Belfort veut éviter les poubelles entassées ou les dépôts sauvages © Radio France - Isabelle Rolland

Belfort, France

Chaque année ces incivilités coûtent 2 millions d'euros à la mairie de Belfort: des mètres cubes de mégots, chewing gums, crottes de chiens, papiers, dépôts sauvages, poubelles renversées ou déchirées sont ramassés chaque jour par les services propreté de la ville. La mairie a donc décidé de lancer un plan propreté renforcé. Elle va investir dans de nouveaux matériels, lancer un plan de communication et d'information avec affiches et affichettes, mais aussi mettre des amendes plus importantes, avec la mise en place notamment de caméras de vidéo surveillance et des équipes dédiées Ces amendes pourront dépasser les 1 500 euros en cas de dépôt sauvage avéré

10 mètres cubes ramassés tous les deux jours par la ville

"Il y a eu l'année dernière 4 000 dépôts sauvages dans la ville, 120 heures d'intervention rien que pour les déjections canines, 1 million d'euros dépensé pour le nettoyage des papiers cigarettes ou chewing gums dans les rues" explique ainsi Yves Vola, l'adjoint en charge du dossier à la mairie de Belfort. "Ça ne peut plus durer". "Il faut comprendre qu'on ne peut pas d'un côté vouloir sauver la planète et de l'autre, refuser de descendre sa poubelle dans le bon container" rajoute Damien Meslot, le maire de la ville. "Si nous trouvons l'identité de ceux qui font des dépôts sauvages par exemple, _grâce aux agents ou aux caméras, nous pourrons faire payer plus de 1 500 euros_, c'est ce que nous coûte habituellement le nettoyage d'un tel dépôt. Ce sera désormais au contrevenant de payer"

Le service des encombrants, lui, reste actif, mais les Belfortains n'auront plus le droit de faire leur dépôt sur le trottoir, sinon ce sera considéré comme un dépôt sauvage. Le service passera toujours sur rendez-vous, mais en présence du propriétaire.