Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Berck va pomper de l'eau de mer pour chauffer des bâtiments publics

dimanche 27 mai 2018 à 7:05 Par Matthieu Darriet, France Bleu Nord

Chauffer des bâtiments publics en récupérant les calories contenues dans la mer. C’est l’idée de la ville de Berck, qui lance un appel d’offres pour confier ce projet à des spécialistes du chauffage. Un investissement de 25 millions d’euros.

L'Hôtel-de-ville de Berck, les hôpitaux et d'autres bâtiments publics seront chauffés grâce aux calories de l'eau de mer.
L'Hôtel-de-ville de Berck, les hôpitaux et d'autres bâtiments publics seront chauffés grâce aux calories de l'eau de mer. © Maxppp - G.Lenz

Berck, France

Cette thalassothermie va permettre de faire baisser les factures de 8 % et à terme de 15%, quand le réseau sera élargi, explique Bruno Cousein, le maire de Berck : 

Ce projet va nous permettre de maîtriser les coûts de l'énergie pour les gros équipements, mais également de faire un geste pour la nature en réduisant l'utilisation des énergies fossiles. 

Pour cela, il va falloir pomper de l’eau, en mer, à 1,6 km au large. Ensuite, un système d’échangeur (un sorte de pompe à chaleur) permettra de capter les calories de l’eau.  7 à 12° degrés suffisent pour modifier la température de l’eau douce qui ira de bâtiments en bâtiments :

Nous aurons la possibilité de fabriquer à la fois du chaud et du froid, pour répondre aux besoins de certaines entreprises et aussi des hôpitaux. 

Les premiers bâtiments visés sont donc les hôpitaux de Berck, la piscine, le collège et les écoles qui consomment beaucoup d’énergie. Les travaux vont débuter en fin d’année prochaine.