Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Bientôt le Luberon produira sa propre énergie

jeudi 15 mai 2014 à 10:32 Par Faustine Mauerhan, France Bleu Vaucluse

Le Parc naturel régional du Luberon lance un grand projet de centrale collective villageoise. Les habitants sont invités à installer quelques panneaux solaires sur leur toit.

Les Ocres de Roussillon dans le Parc naturel régional du Luberon
Les Ocres de Roussillon dans le Parc naturel régional du Luberon © MaxPPP

Le Parc naturel régional du Luberon aimerait produire sa propre énergie. Il lance donc un vaste projet de centrale collective villageoise. Une centrale solaire, évidemment, propre donc. Si chacun installait quelques panneaux photovoltaïques sur son toit, les habitants des communes concernées pourraient maîtriser leur production d'énergie.

Pour Mathieu Camps, chargé de la transition énergétique dans le Parc naturel du Luberon, cela permettrait aussi de contrer les grandes firmes privées.

"L'intêret de ce projet c'est que les riverains se réaproprient la production de l'énergie au lieu de la confier à des groupes privés, espère Mathieu Camps. Les firmes vont avoir une autre vision et le profit et les bénéfices financiers leur tombera dans la poche." 

Centrales villageoises - Mathieu Camps

Dans le respect du patrimoine

Le Parc Naturel du Ventoux veut aussi, par là, maîtriser le développement des énergies propres en son sein. "Des grandes centrales au sol, sur des terrains agricoles, ne sont pas souhaitables sur ce territoir e, chez les habitants, les panneaux seront dispersés, dans le respect du patrimoine locale, des questions d'urbanisme évidemment" , précise le chargé de la transition énergétique au Ventoux.