Climat – Environnement

Bientôt plus de transparence sur l'avenir des sites nucléaires ?

Par Stéphane Milhomme et Sarah Maquet, France Bleu Drôme-Ardèche samedi 14 juin 2014 à 8:29

Marseille le 25-04-09 Conférence sur l'écologie en présence de Michèle Rivasi
Marseille le 25-04-09 Conférence sur l'écologie en présence de Michèle Rivasi © Maxppp

La députée européenne (EELV) Michèle Rivasi est bien décidée à ce que le grand public puisse aussi donner son envie, notamment sur la prolongation de l'activité des vieux réacteurs, comme le numéro 4 de la centrale nucléaire de Tricastin en sud Drôme.

Bientôt plus de transparence sur l'avenir des sites nucléaires ? Michèle Rivasi, députée européenne Europe Ecologie Les Verts s'attaque au réacteur numéro 4 de la centrale EDF du Tricastin. Un réacteur vieux de plus de 30 ans (construit en 1981). L'Autorité de sureté nucléaire doit donner son accord pour la prolongation de son activité. Mais Michèle Rivasi elle est bien décidée à ce que le grand public puisse aussi donner son avis.

Et ce vendredi 13 juin, lors d'une CLIGEET, réunion de la commission locale d'information auprès des grands équipements du Tricastin (en préfecture de la Drôme) à Valence, l'Autorité de sureté nucléaire a déclaré que le risque nucléaire n'est pas plus élevé dans la Drôme qu'ailleurs.

Bientôt plus de transparence sur l'avenir des sites nucléaires ?

Partager sur :