Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Bio à la cantine : la Ville de Grenoble récompensée par le "prix des cantines rebelles"

jeudi 8 novembre 2018 à 15:53 Par Justine Dincher, France Bleu Isère et France Bleu

La Ville de Grenoble vient de recevoir le "prix de la cantine rebelle". Cette distinction nationale récompense son engagement pour proposer du bio et du local aux jeunes élèves.

A la cantine de l'école Léon Jouhaux à Grenoble, c'était "couscous végétarien" au menu.
A la cantine de l'école Léon Jouhaux à Grenoble, c'était "couscous végétarien" au menu. © Radio France - Justine Dincher

Grenoble, France

Les cantines de Grenoble ont été récompensées par un prix national. La Ville a reçu le 7 novembre "la palme d’or" du "prix de la cantine rebelle", mis en place par l'association "Un plus bio" et qui récompense les politiques alimentaires innovantes qui font dans le bio et le local. 

ÉCOUTEZ | Un midi à la cantine de l'école Léon Jouhaux, à Grenoble.

Un menu végétarien par semaine

La Ville de Grenoble sert aux enfants 50% d'aliments bio et locaux et plus d'un repas végétarien par semaine. Ce jeudi midi, à la cantine de l'école Léon Jouhaux, inaugurée l'année dernière, les enfants ont eu le droit à des betteraves, un couscous végétarien, un bout de fromage bio et une pomme. "Moi j'aime pas les légumes, mais j'aime bien les concombres", raconte Emy qui a malgré tout bien entamé son assiette de semoule, pois chiches et légumes. 

Objectif : 100% de bio et de local

"Les enfants en maternelle ne savent pas trop, mais en primaire, ils sont très contents", explique Marie-Madeleine, la cheffe des cantinières, "ils nous posent parfois des questions parce que les fruits ne sont pas tous bien beaux, ronds, parfaits. On leur explique, et on leur fait goûter". Le maire de Grenoble, Eric Piolle, espère à présent que ces "cantines rebelles deviennent des cantines normales". L'objectif de la Ville reste d'atteindre les 100% de bio et/ou local dans les cantines de Grenoble.