Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Biocarburant : un car qui roule au marc de raisin en Gironde

-
Par , France Bleu Gironde
Coutras, France

Du marc de raisin à la place du diesel : une réalité en Gironde à partir de juin 2017. Le car qui relie Bordeaux à Blaye en passant par Saint-André de Cubzac roulera uniquement avec du biocarburant produit à partir du marc de raisin.

Le marc de raisin permet de créer du biocarburant.
Le marc de raisin permet de créer du biocarburant. © Maxppp - MaxPPP

Un car qui roule exclusivement au marc de raisin : ce n'est pas un scénario de science-fiction mais bien une réalité en Gironde. A partir du moins de juin, le car de la ligne n°201 qui relie Bordeaux à Blaye en passant par Saint-André de Cubzac sera exclusivement alimenté par du bioéthanol produit à partir des résidus du fruit.

Car une fois le raisin pressé pour en faire du vin, il reste la peau et les pépins, "soit environ 800 000 à 1 000 000 de tonnes de déchets par an" à traiter et réutiliser selon Jérôme Budua, directeur de Raisinor France, l'entreprise qui fournira le carburant pour alimenter le car girondin.

Du bioéthanol à partir de l'alcool de fruit

Les pépins sont facilement réutilisés pour fabriquer de l'huile alimentaire. Quant à la peau du fruit, l'alcool résiduel en est extrait pour en faire du bioéthanol : un carburant plus naturel et plus propre que le gazole.

"Pas de pétrole. 85% d'émission de gaz à effet de serre en moins et aucune émission de particule", martèle Jean-Luc Gleyze, président du Conseil départemental de Gironde. Car ce bioéthanol est créé exclusivement à partir des restes de vigne que les viticulteurs français déposent dans les distilleries vinicoles partenaires. " Il n'y a pas de vignes cultivées pour faire du bioéthanol. Ce sont uniquement des vignes cultivées pour faire du vin. Nous on est dans la phase de recyclage", précise le directeur de l'entreprise basée en Gironde.

Recycler les déchets vinicoles

Intéressée par cette innovation, le Conseil départemental de Gironde a décidé de mettre en circulation à partir de la mi-juin, un car roulant exclusivement grâce au marc de raisin. Un choix écologique mais aussi économique : "Le prix au litre est de 80 centimes pour ce bioéthanol contre 1,20 euros pour le gazole", chiffre Jean-Luc Gleyze.

Le bioéthanol est composé à 95% d'alcool de raisin et à 5% de lubrifiant. Il est le fruit de sept longues années d'expérimentation. Les équipes de Raisinor travaillent depuis 2010 sur l'homologation de ce carburant. L'entreprise française s'est inspirée d'un opérateur suédois qui utilise déjà ce type de carburant depuis les années 1990.

Pas de distribution en station-essence

Pour l'instant le bioéthanol à partir de marc de raisin est adapté uniquement aux poids lourds et aux gros véhicules. Les stations-essence n'en délivreront donc pas pour le moment au grand public.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess