Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Bizi dénonce un détournement de fonds du Grenelle de l'environnement à Biarritz

-
Par , France Bleu Pays Basque

Le mouvement altermondialiste basque Bizi pointe du doigt Biarritz et affirme que 20 millions d'euros affectés par l'Etat via le Grenelle de l'Environnement aux travaux du trambus "sont détournés".

Le message est clair et tracé à la peinture à l'entrée de l'avenue de la Reine Victoria, à Biarritz par Bizi.
Le message est clair et tracé à la peinture à l'entrée de l'avenue de la Reine Victoria, à Biarritz par Bizi. © Radio France - Valérie Menut

Biarritz, France

"L'avenue de la Reine Victoria symbolise un scandale écologique : d'abord parce qu'elle viole l'article 228-2 du Code de l'environnement qui impose à toute rénovation de prévoir des bandes ou des pistes cyclables. Or ici il n'y a pas de voie cyclable et c'est scandaleux" dénonce Jean-Noël Etcheverry, porte-parole de Bizi. Et sa colère ne s'arrête pas là. "Ce qui est encore plus choquant, d'un point de vue démocratique et éthique, c'est que cette avenue-là avait été vendue par le SMTC (Syndicat Mixte des Transports en Commun, devenu aujourd'hui le Syndicat des Mobilités NDLR) présidée à l'époque par Michel Veunac, l'actuel maire de Biarritz, comme devant être rénovée en site propre, c'est-à-dire avec une voie spécialement dédiée au bus pour aller plus vite que les voitures. C'est ce projet très ambitieux qui a permis l'obtention de la part du Grenelle de l'Environnement de 20 millions d'euros affectés au budget du trambus (sur un budget total de 160 millions d'euros NDLR). Or cet argent là est dépensé aujourd'hui à rénover des voies où c'est uniquement du tout-voiture, avec le bus qui suit derrière, 2 côtés de stationnement et aucune place pour les vélos. Ca veut dire que des fonds de la transition écologique ont été détournés pour financer le tout-voiture individuel qui fait tant de dégâts à nos villes, notre santé, notre climat et notre planète" dénonce-t-il.

C'est un tissu de mensonges ! Michel Veunac

Ces accusations font bondir Michel Veunac. Le maire de Biarritz se défend d'avoir détourné le moindre centime. "Tout est faux ! explique-t-il. Il n'y a pas un sou de la somme affectée aux travaux par le Grenelle de l'Environnement qui ait été sollicité par le syndicat (des mobilités) pour Biarritz. Deuxièmement, je ne suis pas le maître d'oeuvre, l'aménageur c'est le Syndicat. Et troisièmement, il est prévu une bande cyclable avenue de la Reine Victoria". Le marquage au sol sera achevé fin juin.

"Un tissu de mensonges (...) Pourquoi cet acharnement sur Biarritz ? Pourquoi cet acharnement sur ma personne ? Le G7 approche, on connaît ses opposants. Il va falloir que ça s'arrête !" - Michel Veunac

Aucun appel de fonds n'a encore été fait pour le secteur de Biarritz

Et Jean-Luc Louis, directeur des investissements au Syndicat des Mobilités, de confirmer, et d'expliquer que "les 20 millions d'euros n'ont pas été touchés en fait. Le principe c'est que l'Etat, dans le cadre du Grenelle, attribue d'abord une subvention, et ne verse pas l'argent tout de suite. Nous, Syndicat des Mobilités, faisons des appels de fonds au fur et à mesure de l'avancée du chantier, que les travaux sur certaines sections sont terminés ou suffisamment avancés pour le justifier. Donc _ces 20 millions d'euros, on les aura touchés dans leur totalité une fois que les 2 lignes de trambus seront mises en service, c'est-à-dire fin 2021 début 2022_. Pour l'instant, on fait un appel de fonds par an. Le premier porte sur la section Anglet, Bayonne, boulevard du BAB. On a touché environ 3 200 000 euros. Les travaux n'étant pas terminés sur Biarritz, aucun appel de fond n'a été fait pour ce secteur".

Le panneau de "Fin de piste cyclable" ne devrait plus être d'actualité d'ici 1 mois et demi. - Radio France
Le panneau de "Fin de piste cyclable" ne devrait plus être d'actualité d'ici 1 mois et demi. © Radio France - Valérie Menut

Quant au site propre, une partie de l'avenue de la Reine Victoria y est convertie. A hauteur de l'intersection avec l'avenue Edouard 7. Une partie seulement car ce sont des "investissements lourds" précise Jean-Luc Louis, "et plutôt que de réserver des voies à un seul mode, il peut être plus judicieux d'élargir les trottoirs pour faire de l'accessibilité et ajouter des pistes cyclables". L'occasion aussi de profiter de l'arrivée du trambus et du partage des modes de circulation pour abaisser la vitesse à 30 km/h sur l'ensemble du parcours concerné.

Qu'est-ce qu'un site propre ? Ecoutez Jean-Luc Louis, du Syndicat des Mobilités

Le maire de Biarritz demande des excuses publiques à Bizi

  - Aucun(e)
-