Transports

Bordeaux : le Pont de Pierre à un seul sens l'été prochain

Par Pierre-Marie Gros, France Bleu Gironde vendredi 22 janvier 2016 à 16:03

Une seule voie de circulation l'été prochain sur le Pont de Pierre
Une seule voie de circulation l'été prochain sur le Pont de Pierre © Radio France - Pierre-Marie Gros

L'expérience va débuter cet été et va durer quelques mois : la circulation sera fermée sur le Pont de Pierre dans le sens rive droite-rive gauche. La mesure est bien accueillie par les piétons et les cyclistes, mais elle inquiète les automobilistes qui craignent une saturation des autres ponts.

Comment faciliter les déplacements dans l'agglomération bordelaise ? Les élus de la Métropole ont planché sur le sujet vendredi matin en séance plénière. Ils se sont prononcés sur le schéma de mobilité pour les années à venir.

Parmi les solutions étudiées,  un test grandeur nature sera effectué dès l'été prochain sur le Pont de Pierre où la circulation sera fermée dans le sens rive droite - rive gauche. Seuls les piétons, les vélos, les trams, les bus et les véhicules de secours seraient autorisés à rouler dans les deux sens. Cette expérience, qui durera quelques mois, débutera au moment où aura lieu une nouvelle phase de travaux de consolidation des piles du Pont,  qui est le plus vieux de Bordeaux, et qui souffre de l'usure du temps.

ça nous permettra dans un premier temps de voir comment la circulation s'organise, et si cette fermeture est très perturbante. Et si les choses se passent bien, cette fermeture sera peut-être définitive.

— Michel Duchêne, adjoint au maire de Bordeaux et vice-président de Bordeaux Métropole

"Ce n'est qu'un test pour l'instant" Michel Duchêne

Automobilistes inquiets

Les automobilistes qui prennent leur voiture tous les jours ne voient pas ces changements d'un très bon oeil.

J'utilise régulièrement le Pont Chaban et le Pont St Jean, que j'emprunte justement pour éviter le Pont de Pierre saturé. Si on reporte le trafic vers ces deux ponts, ça va être encore pire, ça ne va rien améliorer, bien au contraire.

  — Eric, automobiliste

Les professionnels également craignent ces restrictions de circulation. 

Déjà que c'est la pagaille. Je mets beaucoup de temps pour atteindre le centre-ville, entre les bouchons, les déviations et les sens interdits. En plus, on ne peut plus faire demi-tour à la Porte de Bourgogne. Là, ca ne va pas s'arranger.

— Sam,  livreur

Les riverains accueillent  cette expérimentation avec scepticisme.

Moi, ça me fait un peu peur, aux heures de pointe, ça klaxonne déjà dans tous les sens, ça risque d'être encore plus le capharnaüm.

— Sandrine habite quartier la Bastide, sur la rive droite de Bordeaux. 

"ça va être bouché dans tous les sens" Sandrine, une riveraine

Piétons et cyclistes contents

Les cyclistes au contraire sont plutôt favorables à cette mesure.

La cohabitation est difficile : la piste cyclable est étroite, et il y a plein de piétons dessus, ça peut être dangereux si on va vite. Les voitures aussi sont parfois gênantes. Ce sera plus agréable si on est moins à partager la chaussée.

— Guillaume, coursier à vélo

Les piétons pensent aussi que c'est une bonne solution.

On va mieux respirer, il y aura moins de pollution. Et puis on poursuit sur la même logique : favoriser les piétons.

— Mélanie traverse tous les jours à pied le Pont de Pierre

Les élus de la Métropole verront quel est l'impact de cette mesure cet été, avant d'arrêter leur choix, mais cela pourrait préfigurer la décision qui pourrait être prise après l'ouverture du Pont Jean-Jacques Bosc prévu à l'été 2019 entre Bègles et Floirac.

Partager sur :