Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Bordeaux : une entreprise privée pourrait se charger du nettoyage de l'hypercentre dès septembre prochain

vendredi 29 septembre 2017 à 11:38 Par Chloé Gandolfo, France Bleu Gironde

Alain Juppé annonce ce vendredi que la métropole bordelaise veut confier à une entreprise privée les missions de collecte de déchets et de propreté dans l'hypercentre de Bordeaux. Ces misions sont aujourd'hui assurées par des agents de la métropole. Objectif : augmenter l'efficacité de la collecte.

Une entreprise privée pourrait se charger de ramasser les ordures dans l'hypercentre dès septembre 2018.
Une entreprise privée pourrait se charger de ramasser les ordures dans l'hypercentre dès septembre 2018. © Maxppp - MaxPPP

Bordeaux, France

Ramasser les ordures et les dépôts sauvages, nettoyer les pistes cyclable, enlever les feuilles mortes sur les trottoirs : Bordeaux Métropole souhaite une externalisation complète des activités de collecte et de propreté dans la ville de Bordeaux, sur des secteurs bien particuliers de la ville : entre Garonne et Pey Berland, entre les cours Victor Hugo, cours du Chapeau rouge et cours de l'Intendance, puis sur les quais rive gauche.

"Quand les touristes se baladent en ville le dimanche après-midi ils voient des poubelles déborder de partout", estime Alain Juppé. Le maire de Bordeaux souhaite faire appel à une entreprise privée pour davantage "d'efficacité". Dans le cadre de ce contrat "50 agents vont être recrutés" explique Alain Juppé.

Le président de Bordeaux Métropole s'inspire de ce qui se fait déjà dans d'autres villes de France notamment à Lyon et à Marseille où une partie de la collecte des ordures se fait par une entreprise privée.

50 agents recrutés ?

Toutefois, Alain Juppé ne veut pas parler de "privatisation" mais préfère le terme "d'externalisation du service". Des objectifs clairs et précis seront édictés au délégataire : "des sanctions sont prévues si les objectifs ne sont pas atteints".

Cette externalisation du service dans l'hypercentre prendra la forme d'une expérimentation. "Il s'agira d'un test qui permettra de faire des comparaisons utiles", précise Alain Juppé. "Une privatisation c'est quand on donne les clés à une entreprise".

Le projet sera débattu dans les prochaines semaines en conseil métropolitain. Bordeaux Métropole lancera un appel d'offres et prévoit un lancement de l'externalisation pour septembre 2018, pour une durée de 4 à 5 ans.

Coût du plan propreté 2018-2020 : 6 millions d'euros. Bordeaux Métropole assure qu'il sera financé par le budget principal et pas par une augmentation de la taxe sur les ordures ménagères.