Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Climat – Environnement

Bourges : devenez les yeux des naturalistes

mardi 4 octobre 2016 à 16:55 Par Michel Benoît, France Bleu Berry

La ville de Bourges a besoin de vous : elle lance un recensement de dix espèces d'animaux assez communes en ville. Le but est de voir comment leurs populations évoluent. En 2011, cinq espèces avaient déjà été étudiées. L'opération, qui va durer un an, se veut un peu plus ambitieuse, cette année,

Un rougequeue à front blanc
Un rougequeue à front blanc © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

Cinq nouvelles espèces sont incluses dans cet inventaire 2016 de la biodiversité : l'orvet, le hérisson, un papillon, le flambé, une chauve-souris assez commune, la pipistrelle, et un passereau, le rougequeue à front blanc. Ils rejoignent le crapaud accoucheur, appelé ainsi car le mâle transporte les oeufs, la chouette Hulotte, ou encore le grand Paon de nuit, le plus grand papillon européen, un animal nocturne.

Le grand paon de nuit, visible depuis toujours à Bourges. Le plus grand papillon européen avec une envergure de quinze centimètres - Radio France
Le grand paon de nuit, visible depuis toujours à Bourges. Le plus grand papillon européen avec une envergure de quinze centimètres © Radio France - Michel Benoit

N'oublions pas une autre chauve-souris, le petit-rhinolophe et la fouine qu'on trouve aussi dans Bourges,très utile pour tuer les rats ou les pigeons un peu trop nombreux, rappelle Michèle Lemaire, directrice du museum d'histoire naturelle de Bourges. Pour participer, il suffit d'indiquer l'animal de la liste que vous observez près de chez vous, si possible de le photographier et d'envoyer tout cela sur le site de la ville. On établit ainsi une cartographie de ces animaux. Vous devenez les yeux des naturalistes : en 2011, on a ainsi appris trois couples de chouettes hulotte vivent à Bourges. On connait aussi avec précision les caves des vieilles maisons du centre ville qui abritent des chauves-souris.

Lors de la présentation de l'opération, élus et responsables de cet atlas de la biodiversité - Radio France
Lors de la présentation de l'opération, élus et responsables de cet atlas de la biodiversité © Radio France - Michel Benoit

Vous trouverez toutes les explications sur le site de la ville de Bourges, rubrique environnement, atlas de la biodiversité... avec même les cris des animaux pour mieux les repérer.