Climat – Environnement

Bourgogne : le préfet de Saône-et-Loire prend des mesures contre la pollution de l'air

Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne lundi 23 janvier 2017 à 19:26

L'écobuage interdit en Saône-et-Loire
L'écobuage interdit en Saône-et-Loire © Maxppp - Pierre HECKLER

En raison du dépassement du seuil d'alerte, le préfet de la Saône-et-Loire vient de prendre une série de mesure pour lutter contre la pollution de l'air. En voici le détail.

En raison de l'épisode de pollution Atmosphérique aux particules fines qui concerne depuis quelques jours le département de la Saône-et-Loire, une procédure d'alerte est mise en oeuvre par la préfecture, et ce alors que la situation ne devrait pas s'améliorer ce mardi 24 janvier d'après Atmosf'Air Bourgogne, association agréée pour la surveillance de la qualité de l’air en Bourgogne. On s'attend pour la troisième journée consécutive, à un dépassement du seuil d’information et de recommandation concernant les particules fines PM10, fixé à 50 microgrammes par mètre cube (μg/m³).

En raison de la persistance de cet épisode de pollution, le préfet de Saône-et-Loire a donc engagé la procédure d’alerte à la pollution le 23 janvier 2017 aux particules fines et pris un arrêté fixant les mesures qui s’appliquent sur le département pendant cette alerte.

Les mesures prises dans le cadre de cet arrêté

  • Interdiction totale du brûlage des déchets verts à l'air libre : suspension des éventuelles dérogations pour raisons phytosanitaires ou agronomiques,
  • L'écobuage et le brûlage à l'air libre de sous-produits agricoles (chaume, paille, ... ) sont interdits,
  • Les exploitants d'installations classées pour la protection de l'environnement ont l'obligation de contrôle du bon fonctionnement des installations de filtration et de report des opérations de maintenance émettrices de particules,
  • Interdiction d’utiliser du bois et ses dérivés comme chauffage d'appoint ou d'agrément dans tous les logements, dès lors qu'il n'est pas une source indispensable de chauffage,
  • La vitesse maximale autorisée sur les axes autoroutiers est réduite de 130 km/h à 110 km/h, dans les 2 sens de circulation. Cette réduction de la limitation s'applique à compter du 24 janvier 2017 à 7 h. Les limitations de vitesse ne s’appliquent pas aux véhicules des forces de l’ordre, de la sécurité civile, des services d’incendie et de secours et des urgences médicales (SAMU-SMUR).

Les présentes mesures sont automatiquement levées dès lors que le niveau d'alerte est levé.

Pour plus d’informations sur cet épisode de pollution, vous pouvez consulter le site Internet de [l’Atmosf'Air Bourgogne](http://www.atmo sfair-bourgogne .org).