Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Indre-et-Loire : cinq semaines de travaux à Bréhémont pour sécuriser la digue de Loire

mardi 4 septembre 2018 à 17:12 Par Yohan Nicolas, France Bleu Touraine

Une réunion publique se tient ce mercredi soir à Bréhémont pour présenter les travaux de sécurisation de la digue de Loire dans le secteur de Bréhémont. L'opération consiste a arracher les arbres et arbustes qui fragilisent la digue.

La Loire en Anjou
La Loire en Anjou © Maxppp - Collection Watier/Maxppp

Bréhémont, France

Une opération de sécurisation de la digue de Loire va débuter dans les prochains jours dans le secteur de Bréhémont. Les travaux vont durer 5 semaines jusqu'au mois d'octobre et sont financés entièrement par l'Etat. Une réunion publique d'information se tient d'ailleurs ce mercredi 5 septembre à 18h30 en mairie de Bréhémont.

La végétation avec un fort système racinaire en ligne de mire

Il faut dire que les travaux sont très spécifiques. Il s'agit de travaux de dévégétalisation sur une distance d'à peu près 35 kms entre Villandry et Huismes, sur la rive gauche de la Loire. Pour sécuriser le Val de Bréhémont-Villandry qui compte 3.000 habitants, l'Etat veut lutter contre l'une des principales causes de la fragilisation des digues : la végétation ligneuse. 

La carte des travaux de renforcement de la digue - Aucun(e)
La carte des travaux de renforcement de la digue - DDT/Préfecture 37

Il s'agit d'arbres, d'arbustes, de haies ou de broussailles présentant un système racinaire volumineux, ce qui permet un ruissellement de l'eau et donc une plus grande vulnérabilité des digues. Durant 5 semaines, l'opération va consister à couper les arbres qui poussent sur le bord de Loire, enlever le système racinaire, supprimer les souches anciennes, puis combler et compacter les excavations pour reconstituer la digue. C'est surtout dans le secteur de Bréhémont et la Chapelle-aux-Naux que les opérations sont les plus nombreuses. Coût de l'opération : 200.000 eur