Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

C'est la saison de la cueillette du génépi

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le génépi pousse notamment sur les pentes escarpées du Parc du Mercantour. Au mois d'août, la cueillette de cette plante qui sert à faire de la liqueur est autorisée dans le Parc national, mais surveillée.

Les gardes du Parc National du Mercantour surveillent les cueilleurs de génépi
Les gardes du Parc National du Mercantour surveillent les cueilleurs de génépi © Radio France - Justine Leclercq

Entraunes, France

Les cueilleurs de génépi sont de sortie. C'est la saison pour ramasser cette petite plante qui pousse sur les pentes escarpées de montagne. Dans le Parc national du Mercantour, la cueillette est autorisée depuis 2014. Trois espèces de génépi peuvent être ramassées au mois d'août, mais en quantité limitée : pas plus de 80 brins par personne. Les gardes du Parc du Mercantour patrouillent avec leurs jumelles et longue-vues pour surveiller les ramasseurs.

Les coins à génépi sont secrets, comme les coins à champignons.

Le but des gardes du Parc national est de faire de la pédagogie, mais pas de la verbalisation. Les cueilleurs de génépi sont souvent des montagnards qui connaissent bien les coins expliquent Laurent Martin-Dhermont, garde au Parc depuis une quinzaine d'années. Il patrouille du côté d'Entraunes. L'an dernier, il a surpris un ramasseur avec 2.600 brins de génépi. L'homme a été jugé et condamné à verser 1.500 euros au Parc national du Mercantour.

Le génépi est ramassé pour faire de la liqueur. - Aucun(e)
Le génépi est ramassé pour faire de la liqueur. - Laurent Martin-Dhermont//Parc National du Mercantour

Reportage avec un garde du Parc du Mercantour pendant la cueillette du génépi.