Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

"C'est pire que l'hiver" : la souffrance des sans-abri en pleine canicule

dimanche 5 août 2018 à 18:29 Par Julien Balidas, France Bleu Limousin

Les fortes chaleurs qui s'abattent sur le Limousin depuis plusieurs jours mettent à mal les organismes. Difficile parfois de trouver des coins d'ombre et de l'eau fraîche pour les sans-abri. Des locaux climatisés ont été ouverts ce weekend à Limoges sur demande préfectorale.

Illustration.
Illustration. - Facebook Croix Rouge Limoges

Limoges, France

"C'est pire que l'hiver", souffle Pascal 48 ans. Il vit dans la rue à Limoges depuis un mois et demi. "Cela fait suite à un licenciement économique. Au bout de deux ans sans trouver de travail, on perd son logement, on perd tout..." 

"Un réconfort moral et physique"

La Croix Rouge, aidée par d'autres associations comme le Secours Catholique, a mis à disposition des locaux climatisés à Limoges. La radio est allumée, la température est agréable, les bénévoles aux petits soins en donnant une collation aux personnes en difficulté venues frapper à la porte. Un après-midi au frais qui permet aussi de renouer des liens sociaux.

"Moi ça fait quinze jours que je viens à la Croix Rouge. Ici on est bien accueilli. On se sent en famille et on a des sourires. Cela fait très longtemps que je n'avais pas eu un sourire. Et puis ces fortes chaleurs, c'est difficile. On retrouve un peu de réconfort moral et physique. Heureusement qu'ils sont là sinon on serait complètement mis à l'écart" ajoute Pascal.

"On a même des étudiants qui viennent nous voir"

Si les sans-abri sont les premiers exposés, ce ne sont pas les seuls à venir à la Croix Rouge. "On a des personnes qui ont des logements très mal isolés. Pour le coup, il fait encore plus chaud qu'à l'extérieur. On a aussi des étudiants qui vont avoir besoin ne serait-ce que d'eau fraîche. Ou des familles monoparentales. Il y a vraiment tous les profils", explique Romain Stef, directeur territorial pour l'urgence et le secourisme à la Croix Rouge. 

L'association effectue des maraudes les lundis et mercredis dans les rues de Limoges mais manque toujours de bénévoles.