Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Un photographe capture les vagues qui submergent le port de Collioure : "C'était titanesque"

jeudi 1 mars 2018 à 16:35 Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Roussillon et France Bleu

Rémy Michelin, photographe professionnel dans les Pyrénées-Orientales depuis 25 ans, a capturé jeudi 1er mars des images impressionnantes de vagues submergeant le port de Collioure. Le département était placé en vigilance orange pour ce phénomène.

Le port de Collioure (Pyrénées-Orientales) a fait face, jeudi 1er mars, a de fortes vagues.
Le port de Collioure (Pyrénées-Orientales) a fait face, jeudi 1er mars, a de fortes vagues. - Rémy Michelin

Collioure, France

Ses images sont impressionnantes. Jeudi 1er mars, le photographe professionnel Rémy Michelin a pris plusieurs clichés du port de Collioure (Pyrénées-Orientales) confronté à de fortes vagues. En effet, le département était placé en vigilance orange vagues-submersion par Météo France. Il raconte la beauté du phénomène tant sur le plan visuel qu'auditif. Rémy Michelin décrit un paysage "vraiment impressionnant"

Houle, vagues et écume 

Quand il est arrivé à Collioure, Rémy Michelin a été surpris par le calme. "Il n'y avait pas de vent, mais il y avait surtout cette atmosphère de grosse houle, de vagues qui venaient s'écraser contre les digues et le clocher." Le photographe, qui travaille dans le département depuis plus de 25 ans, est habitué aux spectacles de la nature. Mais il n'avait pas assisté à un tel déchaînement depuis longtemps. "La dernière fois que j'ai vu ça, c'était en 2010, au moment de l'épisode neigeux du 8 mars." Il se dit impressionné par "la puissance et la hauteur des vagues"

Rémy Michelin, photographe dans les Pyrénées-Orientales, décrit un spectacle impressionnant à Collioure, jeudi 1er mars.

Progressivement, le vent s'est levé sur Collioure et a forci au fil des heures, avant d'être rejoint par la pluie. Le tout accompagné de "ce bruit de galet" provoqué par la houle. "J'avais l'impression de revoir les images du tsunami d'il y a une quinzaine d'années", affirme-t-il en faisant référence à l'événement climatique qui a ravagé le Sri Lanka en 2004. "On voyait cette écume blanche qui rentrait dans le port de Collioure et puis, petit à petit, ça brassait et ça tapait." Les vagues se succédaient, de plus en plus fortes. "Ces vagues qui venaient taper contre la roche, c'était vraiment impressionnant."

Ce qui est vexant, c'est que le bruit n'est pas sur l'image

Si Rémy Michelin est passionné par l'image, il a été frustré, car il n'a pas pu retransmettre l'ambiance sonore du port de Collioure. "Dans une photo, on essaie de retranscrire ce qu'on voit, mais ce qui est vexant pour nous, c'est que le bruit n'est pas sur l'image." Ce bruit a pourtant représenté une part importante de son travail de photographie. "À chaque fois que je déclenchais, je ne regardais plus ce que je photographiais. Je regardais à droite, à gauche et j'attendais le bruit." 

Rémy Michelin a photographié la force des vagues qui ont submergé le port de Collioure, jeudi 1er mars. - Aucun(e)
Rémy Michelin a photographié la force des vagues qui ont submergé le port de Collioure, jeudi 1er mars. - Rémy Michelin

Il reste admiratif des capacités de la nature à se donner en spectacle. "Quelle force !", s'exclame Rémy Michelin. "La photographier comme ça, ça me plait", sourit le photographe en évoquant "un grand moment"