Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Canicule : 67 départements en vigilance orange, l'Ile-de-France, le Sud et l'Est touchés par la pollution à l'ozone

dimanche 5 août 2018 à 10:33 Par Géraldine Houdayer et Viviane Le Guen, France Bleu

67 départements sont toujours en vigilance orange canicule ce dimanche. Il devrait encore faire plus de 40 degrés par endroits. Météo France prévoit un "deuxième pic" de chaleur pour lundi et mardi.

67 départements sont en vigilance orange canicule.
67 départements sont en vigilance orange canicule. © Maxppp - VALLAURI Nicolas

La canicule concerne toujours 67 départements, placés en vigilance orange par Météo France. Le record du nombre de départements placés en même temps en vigilance canicule, qui datait de juin 2017, est égalé. Sur une grande partie sud du pays ce dimanche, les fortes chaleurs se maintiendront, avec des maximales de 35 à 38 degrés, localement 39 ou 40 degrés. Comme ces derniers jours, seuls le Nord-Pas-de-Calais, la Normandie et la Bretagne sont épargnés.

Les deux tiers du pays concernés 

La vigilance orange concerne les départements suivants : Charente-Maritime, Allier, Aube, Aveyron, Cantal, Charente, Cher, Corrèze, Creuse, Dordogne, Eure-et-Loir, Gers, Indre, Indre-et-Loire, Landes, Loir-et-Cher, Loire, Loiret, Lot, Nièvre, Puy-de-Dôme, Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne, Yvelines, Deux-Sèvres, Vienne, Haute-Vienne, Yonne, Essonne et Val-d'Oise, l'Ain, le Doubs, la Haute-Garonne, la Gironde, le Jura, le Lot-et-Garonne, la Haute-Marne, la Meurthe-et-Moselle, la Moselle, la Haute-Saône, la Savoie, la Haute-Savoie, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, les Vosges, l'Aude, les Bouches-du-Rhône, la Corse-du-Sud, la Haute-Corse, la Côte-d'Or, le Bas-Rhin, le Haut-Rhin, la Saône-et-Loire, le Var, le Territoire-de-Belfort, les Alpes-Maritimes, le Gard, l'Hérault, l'Isère, le Vaucluse, l'Ardèche, la Drôme, les Pyrénées-Orientales (en vigilance exceptionnelle aux feux de forêt) et le Rhône. 

  - Visactu
© Visactu

De nouveaux records de chaleur battus dans le Sud

Les températures vont continuer à être étouffantes ce dimanche. Météo France prévoit des maximales de 35 à 38 degrés, localement 39 ou 40 degrés sur une grande partie sud du pays. Du nord de la Loire à l'Alsace, on attend 30 à 35 degrés.

Samedi, l'air venu du Sahara a fait grimper les thermomètres au-delà des 40°C localement avec 41,3°C dans l'après-midi à Béziers (Hérault) et 40,6°C à Chusclan (Gard), près d'Avignon. Leucate (Aude) a battu son record absolu avec 39,1°C

L'Ile-de-France, le Sud et l'Est touchés par la pollution à l'ozone

Corollaire de la chaleur et du trafic routier, la pollution à l'ozone touche aussi de nombreuses régions : l'Ile-de-France, l'Est, la Bourgogne, la vallée du Rhône et la Gironde.Ce polluant favorise l'asthme et peut aggraver des troubles cardio-vasculaires ou respiratoires. 

La vitesse maximale a été réduite sur de nombreux axes routiers et il est recommandé de prévoir des activités physiques tôt dans la matinée.

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a repoussé son départ en vacances, et doit se rendre ce dimanche aux urgences pédiatriques de l'hôpital Necker à Paris, avant de faire un "point de situation nationale" depuis le centre de crise de son ministère.  

Un autre "pic" de chaleur prévu lundi et mardi

Météo France prévoit un "deuxième pic" de chaleur pour lundi et mardi.

Une canicule jamais vue depuis 2006 

"C'est une canicule remarquable, intense et durable, particulièrement sur le Sud-Est", souligne Olivier Proust, prévisionniste chez Météo France, interrogé par l'AFP. "Il faut remonter à 2006 pour retrouver une canicule plus intense" à l'échelle du pays, a-t-il poursuivi.