Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

CARTE - Canicule : quatre départements en vigilance rouge, 76 départements toujours en vigilance orange

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

La canicule continue à s'accentuer et à s'étendre sur le pays. Au total, 76 départements ont été placés en vigilance orange par Météo France ce jeudi. Quatre sont par ailleurs placés en vigilance rouge, une première en France. Des records absolus de chaleur sont attendus ce vendredi.

A la recherche de la fraîcheur dans les jardins et sous les brumisateurs.
A la recherche de la fraîcheur dans les jardins et sous les brumisateurs. © AFP - Mathias Zwick/Hans Lucas

Météo France a placé ce jeudi 76 départements en vigilance orange, en raison de la canicule qui s'intensifie sur la France. Quatre départements sont même placés en vigilance rouge : les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault et le Vaucluse. C'est une première en France. Les autorités recommandent à tous les habitants de ces quatre départements d'éviter au maximum les activités en extérieur.

Des records prévus ce vendredi, jusqu'à 45°C dans le sud

Météo France évoque un "pic de chaleur exceptionnel" pour ces quatre départements du sud-est, vendredi. "Les sorties scolaires et les événements festifs seront annulés" dans ces zones, a annoncé la ministre de la Santé Agnès Buzyn, "sauf s'ils se déroulent dans des lieux frais sans nécessité de déplacement exposant à la chaleur". "Les familles qui le peuvent et le souhaitent seront autorisées à ne pas emmener leur enfant à l'école, après avoir prévenu l'établissement", a-t-elle précisé par ailleurs.

Cette vigilance rouge est valable "de vendredi 10 heures à samedi 6 heures". "Vendredi après-midi, sur le Gard, le Vaucluse, l'Hérault et le nord des Bouches-du-Rhône (...), la chaleur sera exceptionnelle : on atteindra fréquemment 42 à 45 °C et des records absolus de températures maximales pourraient être battus", a détaillé Météo France.

Entre 34 et 39 degrés pour la plupart des départements

76 départements sont par ailleurs en vigilance orange, dont l'Orne et les Pyrénées-Orientales qui viennent de basculer. "Sur ces départements en vigilance orange canicule, les températures maximales resteront élevés le plus souvent entre 34 et 39 degrés, localement 40 degrés sur le Centre, l'Auvergne et la vallée du Rhône. Une baisse des températures maximales s'opère sur l'ouest de la Bretagne et de l'Aquitaine", a précisé Météo France.

Les départements en vigilance orange : Orne (61) et Pyrénées-Orientales (66), Ain (01), Allier (03), Alpes-de-Haute-Provence (04), Hautes-Alpes (05), Alpes-Maritimes (06), Ardèche (07), Ardennes (08), Ariège (09), Aube (10), Aude (11), Aveyron (12), Cantal (15), Charente (16), Charente-Maritime (17), Cher (18), Corrèze (19), Corse-du-Sud (2A), Haute-Corse (2B), Côte-d'Or (21), Creuse (23), Dordogne (24), Doubs (25), Drôme (26), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Gers (32), Ille-et-Vilaine (35), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Isère (38), Jura (39), Loir-et-Cher (41), Loire (42), Haute-Loire (43), Loire-Atlantique (44), Loiret (45), Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Lozère (48), Maine-et-Loire (49), Marne (51), Haute-Marne (52), Mayenne (53), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Nièvre (58), Puy-de-Dôme (63), Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68), Rhône (69), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Sarthe (72), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Paris et petite couronne (75-92-93-94), Seine-et-Marne (77), Yvelines (78), Deux-Sèvres (79), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82), Var (83), Vendée (85), Vienne (86), Haute-Vienne (87), Vosges (88), Yonne (89), Territoire-de-Belfort (90), Essonne (91) et Val-d'Oise (95).

  - Aucun(e)
-

Record battu ce jeudi : il n'avait jamais fait aussi chaud en France en juin

L'épisode caniculaire en cours sur une grande partie du pays doit se prolonger "au moins jusqu'en début de semaine prochaine", a précisé Météo France. Ce jeudi, les températures ont continué à grimper. Le record de chaleur pour un mois de juin a été battu, avec 41,9°C relevés à Saint-Julien-de-Peyrolas dans le Gard, et 42°C à Grospierres, dans l'Ardèche.

La canicule a déjà tué, pas de bilan pour le moment

Alors que l'épisode est loin d'être terminé, "des décès par noyade ou lors d'activités physiques intenses en plein soleil", ont déjà constatés, a expliqué Jérôme Salomon, directeur général de la Santé. "Mais l'impact réel de cette canicule sur la mortalité ne sera disponible que dans quelques semaines", a-t-il prévenu, tout en précisant que quatre personnes sont mortes noyées et une autre est morte après avoir pratiqué une activité sportive.

225 écoles fermées ce jeudi

Ce jeudi, 225 écoles sont fermées en France en raison de la chaleur. "Il y a des cas d'enfants qui ont fait des malaises mais pas de faits graves", a évoqué le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer. Exemple dans le Haut-Rhin, dans une école primaire de Blotzheim, où sept enfants et un professeur ont été pris de malaises sans gravité dans deux classes. Le maire a décidé de fermer les deux écoles de sa commune jusqu'à mardi inclus.

À Orléat (Puy-de-Dôme), même scénario. Une quinzaine d'enfants ont été victimes de malaise et trois enfants ont été perfusés sur place, victime de déshydratation et de maux tête. En Vendée et en Loire-Atlantique, une douzaine d'écoles ont interrompu les cours car la chaleur n'était plus supportable ce jeudi. À Dijon, plusieurs élèves de l'école élémentaire Joséphine-Baker ont fait un malaise sur le chemin retour de la cantine ce jeudi midi.

Circulation différenciée reconduite partout

La circulation différenciée est reconduite vendredi dans les six villes qui l'avaient mise en place ce jeudi. Il s'agit de Paris, Marseille, Lyon, Strasbourg, Grenoble et Annecy.

A Paris, seuls les véhicules équipés d'une vignette Crit'Air de 0 à 2 pourront circuler dans le périmètre intérieur à l'A86, de 5h30 à minuit. Idem à Lyon et Villeurbanne. Cette restriction s'applique à l'intérieur des communes de Lyon et de Villeurbanne, en excluant notamment les boulevards périphériques et les accès autoroutiers. À Marseille, seuls les véhicules équipés de la vignette Crit'Air 1, 2, 3 et verte (véhicules électriques ou à hydrogène) pourront circuler à l'intérieur d'un périmètre précis entre 6h et 20h. À Strasbourg, les 33 communes de l'Eurométropole seront concernées, à partir de 6 heures du matin. Les vignettes Crit'air 4 et 5 seront interdites de circulation. À Grenoble, les véhicules disposant des vignettes Crit'Air 0 à 3 pourront circuler dans les communes de la métropole. À Annecy, les vignettes Crit'Air de 0 à 3 pourront circuler dans le centre-ville.

La SNCF instaure des conditions d'annulation exceptionnelles

Si vous devez prendre le train, la SNCF permet aux voyageurs d'annuler ou reporter leurs déplacements en TGV ou Intercités sans frais jusqu'à dimanche soir. L'échange ou le remboursement doit être fait avant le départ du train initial. Valable pour tous les billets TGV et Intercités - y compris pour les tarifs non échangeables et non remboursables -, cette possibilité est accessible sur tous les canaux de vente habituels.