Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Canicule à l'école : "on se débrouille comme on peut"

-
Par , France Bleu Maine

S'il n' y a pas encore de fermeture d'école en Sarthe à cause de la chaleur, les directeurs des établissements prennent des mesures pour protéger les élèves. Exemple à l'école primaire de Chaufour-Notre-Dame, où c'est un peu le "système D".

Chaufour-Notre-Dame, France

" On a même pas de thermomètre dans les classes" sourit Christophe Oustalet. Le directeur de l'école primaire de Chaufour-Notre-Dame (à l'ouest du Mans) n' pas besoin d'outils pour mesurer la chaleur qui s'abat sur son établissement. "On a calfeutré les fenêtres qui sont ensoleillées et on a ouvert celles à l'ombre pour créer des courants d'air. Les enfants amènent des bouteilles d'eau et boivent régulièrement au robinet, surtout les petits en maternelle". Des mesures de bon sens ! Christophe Oustalet n'a pas attendu les recommandations du Ministère de l'Education nationale pour prendre les mesures qui s'imposent. " Quand il fait trop chaud, les enfants ne sortent pas en récréation et restent dans les classes où il fait un peu plus frais". Au programme aujourd'hui : pistolets à eau et maillot de bains. La mairie nous a installé un jet d'eau" pour le plus grand bonheur des 85 élèves même si "certains parents ont préféré ne pas mettre leurs enfants à l'école".

On est livré à nous-mêmes 

C'est lui et l'équipe enseignante qui prennent les décisions et les mesures pour protéger les élèves. "C'est vrai qu'on est livré à nous-mêmes. Heureusement à Chaufour-Notre-Dame nous avons de bons rapport avec la mairie (qui finance les bâtiments). Nous réfléchissons à un système de grands ventilateurs au plafond pour pulser l'air. Il y en a déjà dans la salle des fêtes. D'ailleurs, j'y vais avec mes élèves quand il fait très chaud !"