Climat – Environnement

Canicule : 51 départements en vigilance orange, fortes chaleurs jusqu'à jeudi

Par Tifany Antkowiak, France Bleu lundi 19 juin 2017 à 21:22 Mis à jour le mardi 20 juin 2017 à 12:22

La canicule s'installe cette semaine en France, avec des températures supérieures à 30°C la journée en région parisienne et proches des 40°C dans le Sud-Ouest.
La canicule s'installe cette semaine en France, avec des températures supérieures à 30°C la journée en région parisienne et proches des 40°C dans le Sud-Ouest. © Maxppp - Lionel Vadam

La France connaît depuis ce lundi un épisode précoce de canicule, qui devrait se prolonger jusqu'à jeudi, selon Météo France. 51 départements sont en vigilance orange canicule. Le ministère de la Santé appelle à prendre soin des plus fragiles.

La canicule en juin est plutôt rare en France. Cela ne s'était pas produit depuis 2005, selon Météo France, qui a placé lundi 51 départements en vigilance orange canicule sur la façade atlantique, en région parisienne, dans le centre du pays mais aussi en Bourgogne et une partie de Rhône-Alpes. La canicule, qui résulte de la remontée d'une masse d'air chaud depuis le Maghreb, "va durer a priori jusqu'à jeudi compris", d'après Frédéric Nathan, prévisionniste à Météo France.

Des pointes à 38°C attendues mardi

Les températures maximales ont atteint entre 34 et 37°C lundi de la Nouvelle Aquitaine au Centre-Val-de-Loire, dans les Pays de la Loire et à l'intérieur de la Bretagne. Mais c'est dans les Landes et dans les deux Charentes qu'il a fait le plus chaud, jusqu'à 39°C. Il a fait 33°C à Paris, contre 21-22°C habituellement, et 36°C à Bordeaux, soit plus d'une dizaine de degrés de plus que les valeurs saisonnières, selon Météo-France. Des records de température ont été battus dans le Poitou, avec 36°C à Niort et Thouars.

Des records nocturnes de chaleur pour un mois de juin ont été battus dans la nuit de lundi à mardi dans l'Ouest. C'est le cas à Saint-Jean-de-Luz, où le record de 1928 a été dépassé avec 23°C. Idem à Poitiers avec 22,8°, à Niort avec 22,2° et Cholet avec 21,3°. L'Ille-et-Vilaine a été le département qui a enregistré les températures les plus élevées, avec une température de 23,6° dans la nuit à Vitré.

Mardi, les fortes chaleurs vont gagner l'est du pays tout en se maintenant sur l'ouest, selon Météo France. Il devrait faire plus de 34 ou 35°C dans une grande partie du territoire, avec des pointes à 37 ou 38°C "de la Nouvelle Aquitaine vers le Centre-Val-de-Loire". Le temps risque de virer à l'orage par endroits.

Mise en place de la plateforme canicule du ministère de la Santé

"Cet épisode caniculaire est très précoce, ce n'est pas si souvent que ça arrive au mois de juin. En général, c'est plutôt en juillet et en août", relève Frédéric Nathan. Le dernier épisode caniculaire observé en juin remonte à 2005. Surtout, "il y en avait eu un très gros en 2003, avant la fameuse canicule d'août 2003", rappelle-t-il. Un épisode caniculaire se caractérise par des journées mais aussi des nuits particulièrement chaudes qui ne permettent pas de bien récupérer pendant plus de deux jours d'affilée. Les seuils de températures sont définis avec l'Institut de veille sanitaire (INVS) et varient selon les départements.

Canicule : les seuils d'activation de la vigilance orange, selon les départements - Visactu
Canicule : les seuils d'activation de la vigilance orange, selon les départements © Visactu -

LIRE AUSSI : Canicule : les conseils d'un médecin en cas de coup de chaud

Comme pour le grand froid, la canicule représente un danger pour la santé, notamment pour les personnes les plus fragiles (personnes âgées, enfants...). Le ministère de la Santé a mis en place la plateforme canicule, accessible au 0800.06.66.66. Elle permet d'obtenir des conseils pour se protéger et protéger son entourage. L'appel est gratuit depuis un poste fixe en France de 9h à 19h.

Pas de baisse des températures avant vendredi

Le ministère de l'Éducation nationale a également pris des mesures pour faire face aux fortes chaleurs. Il a demandé aux chefs de centres d'examen de "mettre de l'eau à la disposition des candidats pendant les épreuves". Quant aux sorties scolaires, "l'opportunité" de leur maintien "est laissée à l'appréciation des chefs d'établissement".

Les températures devraient commencer à baisser vendredi "par l'Ouest et le Nord-Ouest mais ça va rester chaud encore sur les régions du Sud, du Centre-Est au Sud-Ouest", prévient Frédéric Nathan.

  - Aucun(e)