Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Canicule en Dordogne : une association prend des nouvelles des seniors par téléphone

jeudi 2 août 2018 à 16:07 Par Mathilde Errard, France Bleu Périgord

Il fait chaud dans le département ! La canicule est bel est bien installée en Dordogne. Météo France annonce jusqu'à 38 degrés en journée jusqu'à mardi. Face aux fortes chaleurs, l'association Cassiopéa prend des nouvelles des seniors par téléphone.

L'association Cassiopéa prend des nouvelles des seniors par téléphone pendant la canicule
L'association Cassiopéa prend des nouvelles des seniors par téléphone pendant la canicule © Radio France - Mathilde ERRARD

Périgueux, France

S'assurer que les personnes âgées vont bien et rappeler les bons gestes pendant la canicule, c'est le travail de Violaine Marchand, à l'association Cassiopéa. Face à son ordinateur, cette auxiliaire en téléassistance passe des appels en boucle pour savoir si les personnes sont en bonne santé, savoir si elles ont de la visite régulièrement et, Violaine rappelle les bons réflexes à adopter pendant la canicule : boire, bien manger, éviter de sortir aux heures les plus chaudes et se mouiller régulièrement le corps. 

Opération "Prévention canicule"

À 87 ans, Claude Sansthune connaît déjà ces conseils. "J'ai toujours une bouteille d'eau sur la table. Mais, à notre âge, on ne pense pas à boire donc je m'y oblige, sinon je me fait gronder par mon médecin", sourit-elle. Claude fait partie du conseil d'administration de sa résidence, à Périgueux, alors "je ferai passer la mot, assure-t-elle. Certaines personnes veulent sortir vers 16 heures, mais je leur dirai "attendez un peu, il fait encore chaud !"". 

C'est la 11ème année que Cassiopéa participe à l'opération "Prévention canicule", mandatée par le département. Entre le 1 er juin et le 31 août, elle propose gratuitement son service de téléassistance aux personnes âgées et / ou en situation de handicap les plus isolées et qui ne bénéficient pas de la téléassistance le reste de l'année.

Pour bénéficier de ce service, il faut adhérer à l'association Cassiopéa, à hauteur de sept euros. L'antenne de Périgueux reçoit 200 à 300 appels par jour en moyenne toute l'année. Une simple pression sur un médaillon et les bénéficiaires rentrent en contact avec des opérateurs qui peuvent leur donner des conseils ou appeler les secours. En période de canicule, les équipes s'attendent à recevoir un peu plus d'appels que d'habitude. 

Lors de la canicule de 2003, on manquait d'expérience. L'épisode de chaleur a été violent, et nous n'avons pas été assez réactifs ". Dominique Belingard-Rebière, inspectrice à la délégation départementale à l'Agence régionale de la santé en Dordogne.

Aujourd'hui tout est fait pour protéger les plus fragiles. Tous les acteurs, les hôpitaux, les maisons de retraite ou encore le ministère, ont tiré les leçons de la canicule de 2003. Pour Dominique Belingard-Rebière, inspectrice à la délégation départementale à l'Agence régionale de la santé en Dordogne, "en 2003, on manquait d'expérience. L'épisode de chaleur a été violent, et nous n'avons pas été assez réactifs "

15 ans après, la prévention a été renforcée. Le "plan bleu", a été mis en place à la suite de la canicule de 2003 dans les maisons de retraite. Le but ? Mise à disposition de pièces fraîches, s'assurer que les personnes âgées boivent et mangent assez. Il prévoit aussi une meilleure coordination, pour notamment améliorer les transferts des personnes, en cas de besoin, entre les établissements et les hôpitaux.