Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Canicule en Limousin : les animaux du Reynou se mettent à l'heure espagnole

samedi 4 août 2018 à 18:25 Par Françoise Ravanne, France Bleu Limousin

La canicule peut aussi avoir des incidences sur les animaux. Au parc animalier du Reynou, les personnels redoublent d'attention pour que tous les animaux s'hydratent régulièrement. Des animaux qui font de longues siestes à l'ombre ou trempette dans les étangs du parc sous le regard des visiteurs.

Au parc du Reynou en pleine chaleur le personnel redouble d'attention pour les animaux
Au parc du Reynou en pleine chaleur le personnel redouble d'attention pour les animaux © Radio France - Françoise Ravanne

Haute-Vienne, France

Franck Haelewyn le vétérinaire et directeur zoologique du parc du Reynou qui abrite de nombreuses espèces au sud de Limoges fait le tour du parc pour vérifier que tout ce petit monde se porte bien.  Et visiblement que ce soit les fauves , les girafes, les cervidés, etc... tous les animaux s'adaptent au rythme des heures les plus chaudes. 

" Les plus sensibles à la chaleur, ce sont les pandas roux, des animaux qui vivent normalement en Chine avec une température de 0 degré en moyenne" explique le vétérinaire mais les espaces très ombragés du Parc et notamment la bambouseraie leur permettent visiblement de se réfugier en haut des arbres où ils attendent avec nonchalance le retour de la fraîcheur. Mais la plupart se lèvent plus tôt, se mettent à l'ombre ou se rapprochent des points d'eau où ils passent une bonne partie de la journée avant de ressortir en fin d’après midi.

Pas de problème d'adaptation pour les espèces originaires d'Afrique ou d'Australie - Radio France
Pas de problème d'adaptation pour les espèces originaires d'Afrique ou d'Australie © Radio France - Françoise Ravanne

Une attention particulière pour les animaux les plus âgés

Franck Haelewyn se préoccupe plus particulièrement des animaux qui arrivent en fin de vie comme par exemple la panthère de 16 ans "On s'assure qu'elle a toujours de l'eau fraîche car les vieux animaux ont des rhumatismes et même parfois une insuffisance rénale, on les incite à boire". Pour les fauves il arrive aussi qu'on leur propose des gros glaçons avec des morceaux de viande à l'interieur et forcément ils sont obligés de les lêcher pour arriver jusqu'aux morceaux de choix.  

Il y a aussi le rhinocéros qui lui supporte très bien les fortes températures sauf qu'en ce moment il est privé de ses bains de boue qu'il affectionne tout particulièrement. 

Moins de visiteurs pendant les grosses chaleurs et pourtant...

Mais la chaleur c'est vrai fait hésiter les visiteurs à venir observer les animaux. La fréquentation est en baisse au parc du Reynou pourtant il y a des endroits où on peut très bien les voir "Tout est question d'horaire et de patience et le parc dispose de nombreux lieux ombragés" affirme Franck Haelewyn.

Dans l'espace "savane africaine" il faut y aller le matin ou en fin d’après midi pour admirer les animaux - Radio France
Dans l'espace "savane africaine" il faut y aller le matin ou en fin d’après midi pour admirer les animaux © Radio France - Françoise Ravanne

Il faut se montrer un peu plus patient pour observer les animaux qui comme les humains préfèrent sortir à la fraîche mais ça permet aussi d'assister à des scènes qui font le bonheur des photographes comme les cervidés qui se plongent en troupeau dans les étangs ou les loutres qui piquent une tête dans un immense aquarium.