Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canicule : encore 75 départements en vigilance orange, un mort en Vaucluse, des incendies dans le Gard

- Mis à jour le -
Par , , , France Bleu

La canicule persiste mais Météo France a revu sa carte de vigilance ce samedi, passant à 75 départements en orange. La chaleur a des conséquences graves : dans le Vaucluse, un cyclotouriste a succombé à un coup de chaud. Dans le Gard, plus de 500 hectares ont brûlé.

Des températures encore caniculaires dans de nombreuses villes de France
Des températures encore caniculaires dans de nombreuses villes de France © Radio France - Victor Vasseur

Ce samedi était encore une journée très chaude sur presque toute la France, mais au sixième jour de canicule, la chape de plomb recule doucement. Dans l'après-midi Météo France a revu sa carte de vigilance : le nombre de départements en orange est passé de 79 à 75. La Charente, la Dordogne, la Loire-Atlantique et la Vendée sont désormais au jaune, signe que la baisse progressive des températures s'amorce par l'ouest.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Après les records de vendredi, (45,8°C à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard), et avant l'arrivée dimanche d'un air "un peu moins chaud", Météo France relevait samedi vers 15h "des températures maximales autour de 35 degrés en région parisienne, et entre 35 et 40 voire 41 degrés en pointe du Sud-Est au Centre-Ouest, jusque sur l'Occitanie". 

Dimanche, rafraîchissement par le nord-ouest

"Les températures seront encore très élevées dans la nuit de samedi à dimanche", prévient Météo France, mais dimanche, on attend un net rafraîchissement par le nord-ouest du pays. "Cette accalmie (...) permettra donc de sortir de nombreuses régions de la vigilance canicule, sur l'ouest ainsi que la moitié nord du pays". 

Sur les régions en bordure de Manche et jusqu'en Bretagne, la grisaille s'imposera dès le début de journée sous des températures un peu fraîches au lever du jour.  Cette grisaille sera aussi présente sur tout le Sud-Ouest, avec même parfois quelques gouttes près du littoral.  

Attention au retour des orages : sur le Massif central, le Jura et les Alpes, les nuages deviendront menaçants, avec des averses et des orages avant la fin d'après-midi et localement un risque de chute de grêle et des rafales de vent.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Les températures maximales atteindront 19 à 24 degrés en bordure de Manche, 24 à 26 près de l'Atlantique, 25 à 30 de Champagne-Ardenne au Bassin parisien, au Poitou-Charentes et Limousin et jusque dans l'intérieur de l'Aquitaine. Il fera 30 à 34 degrés dans le centre du pays, 32 à 35 sur Midi-Pyrénées, 34 à 36 en Auvergne et 33 à 38 sur tout l'est du pays, de l'Alsace à la vallée du Rhône et à la Provence.

Une victime dans le Vaucluse, des incendies et des épreuves sportives perturbées

La canicule exceptionnelle de vendredi dans le Vaucluse a fait un mort, arrivé en hyperthermie à l'hôpital, selon la préfecture du Vaucluse. Il s'agit d'un cyclotouriste qui a pratiqué une activité intense en montagne. Entre vendredi matin et samedi midi, six personnes ont été hospitalisées. Outre la personne décédée, un autre a un "pronostic vital engagé".

Dans l'Ariège, un participant à une course cycliste est décédé à la suite d'un arrêt cardiaque, sans que l'on sache si la chaleur est à l'origine de la mort. Le parquet de Foix annonce l'ouverture d'une enquête pour préciser les circonstances de sa mort du cyclotouriste. L’Ariégeoise Cyclosportive, qui organise l’événement, avait annoncé l'arrêt de la course avant midi, "suite à de trop nombreux malaises dus à la chaleur".

A Nice, les organisateurs de l'ironman de dimanche, un super triathlon, ont diminué la longueur des épreuves : il y aura bien 3,8 km de nage pour démarrer, mais 30 km de vélo et une dizaine de km de course à pied ont été retirés du parcours.

La chaleur de cette fin de semaine a favorisé des départs de feu dans le sud, notamment dans le Gard où plus de 500 hectares sont partis en fumée. Il y a eu 22 blessés légers : des pompiers et gendarmes souffrant d'un coup de chaud et un sexagénaire avec des brûlures au deuxième degré sur un bras. Au moins un incendie était d'origine criminelle : à Quissac, un pyromane déjà connu de la justice a été interpellé.

Dans l'après-midi, de nouveaux départs de feu étaient signalés dans le Gard, à Nîmes et Saint-Gilles.

Conséquence moins connue de la canicule : une vague d'intoxication au monoxyde de carbone : 24 cas ont été recensés par les pompiers du Bas-Rhin depuis le début de la vague de chaleur. Les fortes températures peuvent altérer la bonne évacuation des gaz de combustion.

Circulation différenciée reconduite

Sur les routes, les villes de Paris, Marseille, Strasbourg et Lyon avaient reconduit la circulation différenciée ce samedi, en raison de la pollution à l'ozone. En Île-de-France, Airparif prévoit pour dimanche un nouveau dépassement du seuil limite d'ozone. Conséquence, la circulation différenciée est reconduite à Paris pour la journée de dimanche. Comme depuis mercredi, seuls les véhicules équipés d'une vignette Crit'Air de 0 à 2 pourront circuler dans la capitale, ou dans le périmètre situé à l'intérieur à l'A86, jusqu'à minuit.

A Marseille, la circulation différenciée est étendue jusqu'à lundi. Elle n'autorise que les véhicules équipés d'une vignette Crit'Air de 0 à 3 dans le centre-ville. La stationnement est gratuit pour les résidents et doublé pour les non-résidents. A Strasbourg, la circulation différenciée était maintenue pour la journée de samedi. La mesure concernera l'Eurométropole. Les vignettes Crit'Air 4 et 5 seront privées de circulation dans les 33 communes de l'agglomération.

A Lyon et Villeurbanne, la circulation différenciée est reconduite jusqu'à dimanche. Elle y est mise en place depuis mercredi et suivra le même schéma. Seuls les véhicules équipés des vignettes Crit'Air de 0 à 2 pourront circuler. Cette restriction s'applique à l'intérieur des deux communes, en excluant notamment les boulevards périphériques et les accès autoroutiers.

© Visactu -
Choix de la station

À venir dansDanssecondess