Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Canicule : la Corse passe au niveau d'alerte 3

-
Par , , France Bleu RCFM

Les températures continuent de grimper. A compter de ce mercredi 16 heures et jusqu'à vendredi soir minimum, la Corse passe au niveau 3 "alerte canicule". La préfecture a mobilisé l'ensemble des services sanitaires et sociaux.

Le mercure continue son ascension en cette fin de semaine en Corse.
Le mercure continue son ascension en cette fin de semaine en Corse. © Maxppp -

Corse, France

C'est donc maintenant que sont attendus les plus forts pics de chaleur. Les services de Météo France ont déjà enregistré quelques valeurs records concernant les températures minimales. Au lever du jour, moment où il fait théoriquement le moins chaud, il a fait 25,6 degrés à Alistro, en plaine orientale. Le pire est  prévu pour cette fin de semaine : on devrait dépasser les 40 degrés à l'ombre dans l'intérieur de l'île, comme à Corte ou à Sartène. Les températures seront par ailleurs très élevées dans les secteurs urbains.

La préfecture de Corse vient ainsi de déclencher sur les deux départements son "Plan canicule". Agence régionale santé, pompiers, Samu, services sociaux et associations comme la Croix-Rouge ou la Protection civile sont prêts à renforcer leurs moyens. "Il s'agit d'anticiper les risques liés à cette vague de forte chaleur, explique Guillaume Lericolais, directeur de cabinet de la préfète de Corse.  L'épisode devrait durer au moins jusqu'à vendredi soir."

Guillaume Lericolais, directeur de cabinet de la préfète de Corse

Dans le cadre de ce plan, les autorités rappellent quelques conseils de prévention, notamment pour les personnes les plus fragiles.

- Les conseils de prévention :

- maintenez votre logement frais (fermez fenêtres et volets la journée, ouvrez-les le soir et la nuit s’il fait plus frais) ; 

- buvez régulièrement et fréquemment, sans attendre d’avoir soif ; - rafraîchissez-vous et mouillez-vous le corps au moins le visage et les avants bras plusieurs fois par jour ; 

- passez si possible 2 à 3 heures par jour dans un endroit frais, à l’air climatisé ou à l’ombre (cinéma, bibliothèque municipale, supermarché...) ; 

- évitez de sortir aux heures les plus chaudes (11 h – 21 h) et de pratiquer une activité physique ; 

- pensez à donner régulièrement de vos nouvelles à vos proches et dès que nécessaire, osez demander de l’aide.

Pic de consommation d'électricité

Avec une utilisation accrue des climatiseurs, ventilateurs et autres appareils, la canicule entraîne par ailleurs une forte sollicitation des systèmes de production d'électricité. Comme en hiver, durant les vagues de froid, on observe là des pics de consommation. "Cela a été anticipé, précise François Luciani, chef du service systèmes de production chez EDF Corse. Que soit l'hiver ou l'été, les moyens sont toujours disponibles pour répondre à la demande. Il n'y a pas d'inquiétudes à avoir." C'est toutefois au moins d'août que les services d'EDF s'apprêtent à enregistrer les plus fortes consommations, avec une hausse de 20 % par rapport à fin juin.

François Luciani, chef du service systèmes de production chez EDF Corse