Infos

Canicule : les animaux souffrent aussi

Par Thierry Boulant, France Bleu Auxerre vendredi 26 août 2016 à 0:41

Les vaches aussi souffrent de la chaleur.
Les vaches aussi souffrent de la chaleur. © Radio France - Thierry Boulant

Encore un soleil de plomb jeudi dans l'Yonne .On a relevé Jusqu'à 37 degrés sous abris à Chablis. Sur les exploitations agricoles comme celle de Philippe et Chantal Naulot à Talcy, il faut redoubler d'attention pour les bêtes.

Dans les exploitations agricoles, les températures caniculaires de ces derniers jours sont aussi une préoccupation. À Talcy dans le sud de l’Yonne, Philippe Naulot élève 230 vaches, veaux et taureaux. Les bêtes sont disséminées sur plusieurs prés et plusieurs communes : "Ça pose un problème de surveillance un peu plus important que d'habitude", reconnaît-il : "avec du transport de fourrage et de l’eau pour ne pas qu’elles dépérissent trop".

Jusqu'à 100 litres d'eau par jour pour une vache

En ce moment, Philippe Naulot prend donc son 4x4 et accroche sa citerne tous les matins pour faire la tournée des pâturages et avoir un œil sur ses vaches et leurs réserves d'eau.

Les bêtes sont installé dans les prés de douze communes et cette surveillance accrue lui prend beaucoup de temps: "On fait des tournées chaque matin, précise t-il. En allant d’un côté un jour et de l’autre le lendemain, car si on allait sur tous les sites tous les jours, il faudrait parcourir près de soixante kilomètres".

Tous les matins, Philippe Nolaut fait la tournée des pâturages avec sa citerne à eau.  - Radio France
Tous les matins, Philippe Nolaut fait la tournée des pâturages avec sa citerne à eau. © Radio France - Thierry Boulant

Avec cette chaleur, ses bêtes boivent plus d'eau que d'habitude. Une vache qui a un veau consomme actuellement 100 litres par jour contre 80 habituellement.

Des poussins moins voraces avec la chaleur

Son épouse, Chantal, s'occupe elle de l'élevage de poulets. Elle a en ce moment plus de 21.000 poussins. "Comme ils sont petits, explique-t-elle, ils ont de la place dans le hangar et comme ils ne sont pas encore emplumés , ils ont beaucoup moins chaud". Ça ne les empêche pas de boire eux aussi beaucoup plus que d'habitude et de manger un peu moins, ce qui pourrait freiner leur croissance et provoquer un manque à gagner pour l'éleveuse.

Des éleveurs à Talcy préoccupés par la canicule.

Cet épisode de forte chaleur est d'ailleurs vécu par Chantal et Philippe comme une nouvelle difficulté à surmonter après les pluie diluviennes du printemps qui ont déjà perturbé leurs élevages.

Les  21000 poussins de Chantal Nolaut boivent 1500 litres d'eau par jour. - Radio France
Les 21000 poussins de Chantal Nolaut boivent 1500 litres d'eau par jour. © Radio France - Thierry Boulant

Partager sur :