Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Climat – Environnement

Canicule: plus grand chose à brouter dans les prairies creusoises

mardi 7 août 2018 à 16:19 Par Olivier Estran, France Bleu Creuse

Chaud et sec. C'est inhabituel, mais la majorité des prairies ont grillé au soleil. Les éleveurs sont obligés de taper dans les réserves de l'hiver et donner du fourrage à leur vaches.

En Creuse, la majorité des vaches sont en pâtures toute l'année, mais l'herbe a rarement été aussi sèche
En Creuse, la majorité des vaches sont en pâtures toute l'année, mais l'herbe a rarement été aussi sèche © Radio France - Olivier Estran

Creuse, France

Spectacle surprenant en Creuse, la plupart des pâtures ont pris la même couleur rousse que les jolies vaches limousines qui tentent d'arracher encore quelques brins d'herbe.

La canicule a grillé les prairies. C'est un vrai souci et un travail supplémentaire  pour les éleveurs. Il leur faut dès maintenant apporter du fourrage, autrement dit entamer les réserves prévues pour cet hiver. Un comble alors que l’élevage creusois privilégie de maintenir les animaux en plein champs.

Transporter 6.000 litres d'eau par jour 

Le syndicat Jeunes Agriculteurs a fait part de la situation à la préfète de la Creuse en visite dans une ferme de Saint Dizier-les-Domaines, dans le nord du département. Le temps très chaud oblige aussi à abreuver continuellement les troupeaux. Une vache et son veau boivent plus de 100 litres d'eau par jour.

"On emmène 6.000 litres d'eau par jour à nos bêtes", explique Romain Rapinat qui élève des Charolaises, "heureusement, on a fait pas mal de drainages qui permettent d'alimenter aussi les troupeaux".

Tout ce travail supplémentaire s'ajoute à un cours de la viande en baisse. Les orages annoncés en Creuse vont peut-être permettre de redonner un peu de fraîcheur aux prairies, mais il faudra attendre encore bien des jours pour une repousse d'herbe verte dans toutes les pâtures.